La vice-présidente de Sony Pictures s'en va après le piratage

jeudi 5 février 2015 21h33
 

LOS ANGELES, 5 février (Reuters) - Amy Pascal va démissionner en mai de la vice-présidence de Sony Pictures Entertainment après l'attaque informatique subie fin novembre par le studio de cinéma avant la sortie d'un film comique évoquant un projet d'assassinat du dirigeant nord-coréen.

Amy Pascal, l'une des femmes les plus puissantes à Hollywood, a été particulièrement exposée puisque les pirates informatiques ont rendu publics certains de ses courriels, dont l'un contient des remarques à connotation raciste de sa part sur les goûts cinématographiques du président des Etats-Unis Barack Obama. Elle a par la suite présenté des excuses.

La patron du studio de cinéma, Michael Lynton, a dit à Reuters que la divulgation de ces courriels n'avait joué aucun rôle dans leur décision conjointe de ne pas renouveler le contrat d'Amy Pascal expirant en mars.

Cette dernière quittera son poste actuel en mai pour lancer sa propre unité de production au sein du studio, dit Sony Pictures, sans préciser le nom de son successeur. (Mary Milliken et Lisa Richwine; Bertrand Boucey pour le service français)