Allemagne/Indicateurs-Le chômage reste à un plus bas de 6,5%

jeudi 26 février 2015 10h15
 

BERLIN/FRANCFORT, 26 février (Reuters) - Principaux
indicateurs économiques allemands publiés depuis le début du
mois:
    
    * LE TAUX DE CHÔMAGE RESTE À UN PLUS BAS RECORD EN FÉVRIER
    26 février - Le taux de chômage en Allemagne s'est maintenu
à son plus bas historique de 6,5% en février, selon des données
publiées jeudi par l'Office fédéral de la statistique, qui
devraient conforter ceux qui voient la consommation entraîner la
reprise de la première économie de la zone euro.
    Ce taux est conforme aux attentes des économistes interrogés
par Reuters. Le taux de chômage de janvier reste inchangé à 6,5%
et celui de décembre a été revu en baisse, de 6,6 à 6,5%.    
    Le nombre de chômeurs a diminué de 20.000 à 2,812 millions,
en données corrigées des variations saisonnières, alors que le
consensus Reuters donnait un recul de 10.000.
    
    Tableau de la statistique 
    
    * LE MORAL DES MÉNAGES AU PLUS HAUT DEPUIS PLUS DE 13 ANS
    26 février - Le sentiment du consommateur a atteint son
niveau le plus élevé depuis plus de 13 ans à l'approche du mois
de mars, la baisse des prix de l'essence ayant libéré des
ressources pour permettre aux ménages d'acheter d'autres
produits.
    L'indice GfK le mesurant, calculé à partir d'un échantillon
de 2.000 personnes, a progressé à 9,7 contre 9,3 en février, à
son plus haut niveau depuis octobre 2001 (consensus à 9,5).
    Au-dessus de zéro, l'indicateur témoigne d'une croissance
annuelle de la consommation privée, et d'une contraction dans le
cas inverse.
    Rolf Bürkl, analyste de l'institut de Nuremberg, indique que
"les consommateurs sont de plus en plus optimistes".
    Selon l'enquête GfK, les consommateurs estiment que la
reprise de l'économie devrait perdurer dans les mois à venir.
         
    * LA DEMANDE DES MÉNAGES A TIRÉ LA CROISSANCE AU T4
    24 février - La croissance a surtout été tirée par la
demande des ménages au quatrième trimestre, même si le commerce
extérieur et les investissements en bien d'équipement ont
également contribué à faire progresser le produit intérieur brut
(PIB) sur la période.
    Selon des données définitivés publiées mardi par l'Office
fédéral de la statistique, le PIB a bien augmenté de 0,7% sur la
période octobre-décembre par rapport aux trois mois précédents
et de 1,6% par rapport au quatrième trimestre 2013.
    Ces chiffres sont similaires à de premières estimations
fournies plus tôt dans le mois.
    Le commerce extérieur a contribué à hauteur de 0,2 point de
pourcentage à la croissance du quatrième trimestre, tout comme
les investissements en bien d'équipement, et la demande
intérieure à hauteur de 0,5 point.
    
    * AMÉLIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES EN FÉVRIER 
    23 février - Le climat des affaires en Allemagne a atteint
en février un pic de sept mois, confirmant le bon début d'année
enregistré par la première économie d'Europe dans la foulée
f'une croissance robuste à la fin 2014, montre l'enquête
mensuelle de l'institut Ifo publiée lundi.
    L'indice Ifo, calculé sur la base d'une enquête auprès
d'environ 7.000 entreprises, s'est établi à 106,8 sur le mois en
cours, son niveau le plus élevé depuis juillet, contre 106,7 en
janvier. Ce chiffre est toutefois inférieur aux attente des
économistes interrogés par Reuters qui anticipaient en moyenne
107,7.
    Le sous-indice des conditions actuelles est ressorti à
111,3, après 111,7 en janvier, tandis que celui des
anticipations est revenu à 102,5 contre 102,0 le mois dernier.
    Tableau 
    
    * BAISSE PLUS FORTE QUE PRÉVU DES PRIX À LA PRODUCTION
    20 février - L'indice des prix à la production est ressorti
en baisse de 0,6% en janvier par rapport au mois précédent, ce
qui porte son évolution à -2,2% sur un an, montrent les données
publiées vendredi par l'Office fédéral de la statistique.
    Les économistes interrogés par Reuters attendaient un indice
de janvier à -0,4% sur un mois et -2,0% sur un an.
    La baisse avait été de 0,7% sur un mois et de 1,7% sur un an
en décembre.
    Tableau 
    
    * L'INDICE ZEW AUGMENTE MOINS QUE PRÉVU EN FÉVRIER, À 53,0
    17 février -  Le moral des investisseurs et analystes
allemands mesuré par l'institut ZEW s'est encore amélioré en
février mais moins que prévu, l'effet positif de l'annonce du
programme de rachat d'actifs de la Banque centrale européenne
ayant été tempéré par les inquiétudes sur l'Ukraine et la dette
grecque.
    En hausse pour le quatrième mois consécutif, l'indice ZEW a
atteint 53,0, son meilleur niveau depuis un an, contre 48,4 en
janvier. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en
moyenne une progression à 55,0.
    La composante des conditions actuelles a bondi à 45,5 contre
22,4 en janvier, dépassant nettement le consensus qui était à
30,0 et revenant à son meilleur niveau depuis juillet 2014
    L'institut ZEW a interrogé 227 analystes et investisseurs
entre le 2 et le 16 février pour réaliser son enquête.
    
    * PIB DU T4 NETTEMENT SUPÉRIEUR AUX ATTENTES
    13 février - La croissance de l'économie allemande a été
bien supérieure aux attentes au quatrième trimestre 2014,
atteignant 0,7% grâce à la vigueur de la demande intérieure, ce
qui permet à la première économie d'Europe d'espérer une
performance solide cette année.
    Le chiffre des trois derniers mois de l'an dernier, qui
dépasse très largement celui de 0,3% attendu en moyenne par les
économistes interrogés par Reuters, porte à 1,6% la croissance
allemande sur l'ensemble de 2014 et tranche avec le passage à
vide observé en milieu d'année.
    Le mois dernier, la croissance 2014 avait été estimée à
1,5%.
    En données brutes, le produit intérieur brut (PIB) allemand
affiche pour le quatrième trimestre une croissance de 1,6% par
rapport à la même période de 2013, un chiffre lui aussi bien
meilleur qu'anticipé puisque le consensus Reuters donnait 1,0%.
    La croissance du troisième trimestre a été confirmée à 0,1%.
    Développement 
    Tableau 
    
    * L'INFLATION EN JANVIER CONFIRMÉE À -0,5% SUR UN AN 
    12 février - Les prix de détail harmonisés ont baissé de
1,3% en Allemagne en janvier et de 0,5% en variation annuelle,
suivant les données définitives publiées jeudi par l'Office
fédéral de la statistique, qui confirment une première
estimation.
   Sur une base non harmonisée, les prix ont baissé de 1,1% sur
le mois et de 0,4% annuellement, soit un peu plus que ce que
qu'indiquaient les données provisoires (-1,0%/-0,3%).
    Hors essence et fioul domestique, l'inflation annuelle
ressort à 0,8%. 
    Tableau: 
    
    * EXCÉDENT COMMERCIAL RECORD SUR L'ENSEMBLE DE 2014
    9 février - L'excédent commercial a augmenté nettement plus
que prévu en décembre, à la faveur d'une vive hausse des
exportations et d'une baisse des importations, a annoncé lundi
l'Office fédéral des statistiques.
    En données corrigées des variations saisonnières, cet
excédent s'est établi à 21,8 milliards d'euros, contre 17,9
milliards (chiffre révisé à la hausse) en novembre et une
prévision moyenne des économistes de 18,3 milliards.
    Sur l'ensemble de 2014, l'excédent commercial de la première
puissance économique européenne est ressorti au niveau record de
217 milliards d'euros.
    Les exportations ont bondi 3,4% en décembre alors que les
économistes prévoyaient en moyenne une progression de 1,0%
tandis que les importations ont reculé de 0,8% contre un
consensus Reuters de -0,4%.
    Tableau: 
    
    * FAIBLE HAUSSE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN DECEMBRE
    6 février - La production industrielle a augmenté de 0,1%
(donnée provisoire) en décembre comme en novembre, alors que le
marché attendait une progression de 0,4%, a annoncé le ministère
de l'Economie vendredi.
    Les estimations du consensus Reuters étaient très
divergentes, variant de -0,2% à +1,5%.
    Le ministère estime cependant que le secteur industriel a
surmonté sa période de creux et que cette hausse, même modeste,
annonce une évolution positive dans les mois qui viennent.
    Tableau:    
    
    * HAUSSE PLUS FORTE QUE PRÉVU DES COMMANDES À L'INDUSTRIE
    5 février - Les commandes à l'industrie allemande ont
rebondi nettement plus que prévu en décembre, atteignant leur
meilleur niveau depuis avril 2008, a annoncé jeudi le ministère
de l'Economie.
    Leur hausse de 4,2%, après un recul de 2,4% en novembre,
dépasse nettement les attentes des 38 économistes interrogés par
Reuters, qui tablaient en moyenne sur une augmentation de 1,5%
et dont l'estimation la plus optimiste était de +3,0%.
    Il s'agit de la plus forte progression depuis juillet, avec
des hausses tant à l'exportation (+4,8%) qu'en provenance
d'Allemagne (+3,4%).
    Développement 
    Tableau 

 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van
Overstraeten)