** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

mercredi 4 février 2015 09h45
 

PARIS, 4 février (Reuters) - Après avoir ouvert en hausse infime, les
principales Bourses européennes étaient en légère baisse mercredi dans les
premiers échanges, mettant fin, à ce stade, à deux séances consécutives de
hausse, sous le coup d'un nouvel accès de faiblesse du pétrole et de tous les
actifs financiers qui lui sont liés.
    À Paris, le CAC 40 cédait 0,07% (-3,38 points) à 4.674,52 points
vers 08h40 GMT. À Francfort, le Dax reculait de 0,25% tout comme le
FTSE à Londres. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro 
perdait 0,15 mais le FTSEurofirst 300 prenait 0,05%.
    Après son recul marqué mardi, le dollar se reprend face à un panier de
devises internationales, contribuant ainsi vraisemblablement au recul de
l'or noir, en baisse de plus de 2% pour le brut léger américain et de 1%
pour le Brent.
    Cela n'empêche pas les deux cours de référence du brut d'afficher encore des
bonds de plus de 17% depuis le 28 janvier, ce qui fait dire à certains, malgré
le repli de ce mercredi, qu'ils ont atteint le creux du cycle de baisse entamé
en juin, au cours duquel le prix du pétrole a plongé de quelque 60%.
    L'indice regroupant les valeurs européennes liées aux matières premières
 (-0,82%) et celui réunissant les valeurs pétrolières (-0,75%)
figurent parmi les plus fortes baisses sectorielles.
    Le compartiment du luxe et des biens de consommation courante 
(+0,60%) affiche l'une des plus fortes hausses, emmené par l'envolée des titres
LVMH (+5,36%) et Christian Dior (+4,39%), qui réagissent
ainsi favorablement à la publication des résultats annuels du numéro un mondial
du luxe. 
    La hausse de cet indice sectoriel est cependant freinée par le recul de près
de 4% de l'action Hugo Boss, après que le couturier allemand a dit
qu'il allait prendre le contrôle de ses activités asiatiques à l'occasion de la
publication de résultats 2014 conformes à des objectifs qui avaient été abaissés
en novembre.
    Les sociétés européennes qui ont annoncé des résultats meilleurs que prévu
voient leur titres bien orientés, à l'instar de BBVA (+1,90%),
Syngenta (+2,66%) ou encore Sky (+2,02%). 
  
    Après un bond de 13% en deux séances, le Bourse d'Athènes reculait de
plus de 2%.
    Le recul des Bourses européennes ne se traduit pas pour autant par un gain
des valeurs obligataires, le prix des Bunds allemands et des emprunts du Trésor
américain subissant une légère perte.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)