** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mercredi 4 février 2015 07h52
 

PARIS, 4 février (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en légère hausse mercredi à l'ouverture, dans la foulée de Wall Street
et des places asiatiques, la remontée des cours du pétrole et le sentiment que
le dossier grec finira par être réglé faisant reculer l'aversion au risque.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait gagner jusqu'à 0,3% à l'ouverture, tout comme le Dax à Francfort
 et le FTSE à Londres. 
    La Bourse de Tokyo, notamment portée par l'envolée des valeurs bancaires à
la suite de résultats meilleurs que prévu, a bondi de près de 2%, ce qui permet
à l'indice Nikkei de revenir dans le vert depuis le début de la semaine
et d'afficher une hausse de 1,3% depuis le début de l'année.
    Au lendemain de la décision de la banque centrale australienne de baisser
son taux d'intérêt, la Bourse de Sydney a gagné 1,23%, accumulant une
dixième séance de hausse pour atteindre un pic de près de sept ans.
    L'indice regroupant les Bourses d'Asie (hors Japon) et du Pacifique
 progresse de 1,49%, évoluant à un plus haut depuis octobre.
    La veille, la Bourse de New York a terminé en hausse de quelque 1,5%, portée
par la remontée des cours du pétrole et des ventes automobiles pour le mois de
janvier meilleures que prévu.
    Si le Brent était stable mercredi matin, le brut léger américain perdait
plus de 1%, en raison notamment de données montrant une accumulation des stocks
de brut aux Etats-Unis. Cela n'empêche par le Brent d'afficher un bond de
quelque 19% depuis le 28 janvier et le WTI une hausse de près de 18% sur la
période.
    Du coup, après avoir reculé de 3% la semaine dernière, l'indice regroupant
les valeurs énergétiques européennes affiche une hausse de 6,5% depuis
le début de la semaine.
    Le dollar se stabililisait après avoir fortement reculé la veille face aux
devises liées au petrole et aux matières premières, telles que le dollar
canadien, le dollar australien ou encore la couronne norvégienne.
    La journée sera marquée par la publication de la version définitive des
indices PMI des services en Europe et par quelques résultats d'entreprise
européens, dont GlaxoSmithKline.
    
PRINCIPAUX INDICATEURS A L'AGENDA DU 4 FÉVRIER
PAYS GMT   INDICATEUR             PÉRIODE      CONSENSUS  PRÉCÉDENT 
FR   08h50 Indices PMI services   janvier         49,5     50,6 
           PMI composite                          49,5     49,7
DE   08h55 PMI Markit  services   janvier (déf)   52,7     52,1
           PMI composite                          52,6     52,0
EZ   09h00 PMI Markit  services   janvier (déf)   52,3     51,6
           PMI composite                  52,2    52,2     51,4
GB   09h30 Markit/CIPS services   janvier         56,3     55,8
EZ   10h00 Ventes au détail       décembre       +0,2%    +0,6%
           - sur un an                           +2,0%    +1,5%                 
      
    
    VALEURS À SUIVRE
    * LVMH a vu son résultat opérationnel baisser en 2014, pour la
première fois depuis 2009, plombé par la chute de ses ventes de cognac Hennessy
en Chine et par des effets de change négatifs, tandis que Louis Vuitton, sa
marque phare, a fait mieux qu'attendu en fin d'année. 
    
    * TOTAL. Les grands projets de pétrole et de gaz du groupe en
Afrique ne seront pas interrompus par la brutale baisse des prix du brut et
aideront la compagnie à atteindre ses objectifs de production moyen terme, a
déclaré mardi un dirigeant de Total. 
    
    * SYNGENTA a fait état d'un recul moins marqué que prévu de son
bénéfice net annuel 2014, mais le groupe chimique suisse a dit que son résultat
opérationnel 2015 est susceptible de rester inchangé en raison de l'impact des
effets de change.
    
    * HANNOVER RE voit son bénéfice net progresser en 2015 à la
faveur d'une légère hausse des primes et le réassureur allemand a également dit
être confiant en sa capacité à battre son objectif de résultat net de 850
millions d'euros fixé pour 2014.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)