LEAD 1--Trois banques grecques ont recours à un fonds d'urgence

mardi 3 février 2015 14h17
 

par George Georgiopoulos

ATHENES, 3 février (Reuters) - Trois des quatre principales banques grecques ont commencé à puiser dans le fonds d'urgence de la Banque de Grèce, l'importante des retraits de leurs clients ayant réduit leur niveau de liquidités, ont dit à Reuters deux sources proches du dossier.

La détérioration de leurs conditions de liquidité avant les élections législatives anticipées du 25 janvier a amené la banque centrale grecque à demander à la Banque centrale européenne (BCE) d'autoriser cette ligne de crédit d'urgence ("emergency liquidity assistance", ELA) pour les quatre principaux établissements du pays: la Banque nationale , la Banque du Pirée, Alpha et Eurobank.

La BCE a donné son feu vert le 21 janvier et les trois banques ont pu ainsi emprunter quelque deux milliards d'euros auprès de la banque centrale grecque, ont ajouté les sources sans dire de quelles banques il s'agissait.

La BCE a donné son feu vert à une utilisation de fonds d'urgence pendant deux semaines et doit faire un point sur la situation mercredi, lors d'une réunion qui s'annonce tendue.

La Bundesbank allemande critique le recours à l'ELA au motif qu'il revient à soutenir le gouvernement en permettant d'absorber ses émissions de dette à court terme qui autrement auraient du mal à trouver preneur, du moins à ce prix.

Eurobank et Alpha ont demandé à pouvoir puiser dans le fonds à titre de précaution après une hausse des retraits de leurs clientèles dans les jours précédant le scrutin, remporté haut la main par le parti Syriza de la gauche radicale. Les retraits ont continué depuis les élections même si des banquiers ont fait état d'un ralentissement du mouvement cette semaine.

Les banques grecques avaient recouru aux fonds d'urgence au plus fort de la crise de la dette en 2012 mais elles avaient ensuite remboursé ces prêts.

Leur nouvelle crise de liquidité provient tant des retraits des clients que de la fermeture de lignes de crédit interbancaires en raison des incertitudes nées des élections.   Suite...