Fraude fiscale-L'UE doit aider Athènes, estime Sigmar Gabriel

mardi 3 février 2015 09h21
 

BERLIN, 3 février (Reuters) - L'Union européenne pourrait aider la Grèce à lutter contre l'évasion fiscale en gelant les fonds de fraudeurs fortunés installés dans les autres états membres, dit le ministre allemand de l'Economie et vice-chancelier, cité mardi par le quotidien Bild.

Si le nouveau gouvernement formé par Alexis Tsipras, chef de file de la gauche radicale, est décidé à mener cette mission à bien, l'UE doit lui apporter un soutien actif, souligne Sigmar Gabriel, qui est également président du Parti social-démocrate.

"Cela passe notamment par le gel des avoirs et des comptes des Grecs très fortunés responsables de graves fraudes fiscales qui vivent dans l'UE", dit-il. (Madeline Chambers, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)