LEAD 2-Wall Street finit en hausse, avec la Grèce et l'énergie

lundi 2 février 2015 23h14
 

(Actualisé avec des précisions, citation, éléments de change et obligataires)

par Ryan Vlastelica et Caroline Valetkevitch

NEW YORK, 2 février (Reuters) - Wall Street a clôturé en nette hausse une journée agitée lundi, progressant sensiblement dans les derniers échanges dans l'espoir d'un accord sur la dette grecque et portée avant cela durant la séance par les valeurs de l'énergie.

Ces dernières ont été soutenues par les résultats meilleurs que prévu d'Exxon, ces derniers compensant le mauvais effet de certaines statistiques parues dans le courant de la journée.

Le ministre des Finances grec Yanis Varoufakis propose d'échanger la dette publique grecque détenue par la Banque centrale européenne et le secteur public contre des obligations indexées sur la croissance et des obligations perpétuelles, évitant ainsi de faire subir des pertes à la dette détenue par le secteur privé, a dit une source lundi.

"Le marché trouve de quoi se rassurer dans le fait qu'il y a un dialogue, susceptible d'aboutir à autre chose qu'à une sortie de la Grèce. Pour les marchés boursiers, c'est une évolution constructive, pas seulement aux USA mais partout ailleurs", a dit Peter Kenny (Clearpool Group)

L'indice Dow Jones a gagné 196,09 points (1,14%) 17.361,04. Le S&P-500 a pris 25,86 poins (1,30%) à 2.020,85 points. Le Nasdaq Composite avance de 41,45 points (0,89%) à 4.676,69.

Preuve de l'agitation du marché, l'indice S&P-500 est passé alternativement du positif au négatif à plusieurs reprises durant la séance, une volatilité comparable à celle du brut qui a gagné jusqu'à 4,8% avant de réduire fortement ses gains puis de revenir à une hausse d'un peu plus de 3%.

Le S&P a perdu plus de 1% sur trois des quatre dernières séances. Au cours des 14 derniers jours, le S&P a varié de 30 points en moyenne entre son pic et son plancher de séance. Le 9 janvier, la moyenne était inférieure à 20.   Suite...