LEAD 1-SOMMET-Schäuble s'inquiète d'une hostilité à l'euro en Allemagne

lundi 2 février 2015 18h24
 

* La politique de la BCE rencontre un "écho" négatif en Allemagne

* Le ministre des Finances y voit un "danger"

* Les excédents allemands aussi dus à l'euro faible (Actualisé avec citations)

par Michelle Martin et Gernot Heller

BERLIN, 2 février (Reuters) - Le soutien à l'euro s'effrite de manière inquiétante en Allemagne en raison de la Grèce et de la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de se lancer dans le rachat de dettes souveraines, a déclaré lundi à Reuters le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble.

Prié de dire s'il sentait monter une hostilité à l'euro chez les Allemands en raison de la situation en Grèce et de la politique monétaire non conventionnelle de la BCE, le dirigeant conservateur a répondu: "Il faut voir le danger, cela ne fait aucun doute."

L'initiative annoncée le 22 janvier par la BCE consistant à injecter plus de 1.000 milliards d'euros sur les marchés via des rachats d'actifs, dont des obligations d'Etat, pour redresser l'inflation dans la zone euro a semé la consternation dans la classe politique, les cercles économiques et les médias allemands.

Le désarroi est d'autant plus marqué au sein du camp conservateur de la chancelière Angela Merkel que cette politique accommodante pourrait aider le parti eurosceptique Alternative für Deutschland (AfD) à mordre davantage sur son électorat.

Le sentiment est répandu en Allemagne que le programme de la BCE pourrait inciter les pays en difficulté financière comme la Grèce à relâcher leurs efforts en matière de réformes structurelles.   Suite...