Varoufakis: Athènes ne veut pas prolonger le programme d'aide

vendredi 30 janvier 2015 16h14
 

ATHENES, 30 janvier (Reuters) - Le nouveau gouvernement grec n'a pas l'intention de coopérer avec la mission de la "troïka" formée par l'Union européenne, la BCE et le Fonds monétaire international et ne demandera pas une extension du programme d'assistance financière, a déclaré vendredi le nouveau ministre des Finances.

Yanis Varoufakis, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse commune avec le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, en visite à Athènes, a expliqué que les électeurs grecs avaient mandaté le nouveau gouvernement sur cette base.

"Cette plate-forme électorale nous a fait gagner la confiance du peuple grec. Notre première initiative gouvernementale ne sera pas de rejeter la logique de la remise en cause du programme (d'assistance financière) en demandant son extension", a-t-il dit.

Le programme d'assistance à la Grèce, prolongé de deux mois, expire le 28 février. Les deux parties décideront de la suite avant cette date butoir, a dit Dijsselbloem.

Le président de l'Eurogroupe a également dit à ses interlocuteurs grecs de respecter les termes de l'accord existant entre Athènes et ses partenaires européens.

Il les a mis en garde contre toute tentation de mesure unilatérale. Il appartient au nouveau gouvernement grec d'exprimer sa position "avant que nous puissions progresser ensemble", a-t-il poursuivi. (Renee Maltezou et Lefteris Papadimas; Wilfrid Exbrayat et Henri-Pierre André pour le service français)