January 29, 2015 / 12:22 PM / 2 years ago

France/Gestion-Cinquième année consécutive de décollecte en 2014

3 MINUTES DE LECTURE

PARIS, 29 janvier (Reuters) - Le marché français de la gestion collective a vu ses encours légèrement diminuer en 2014, pénalisé par une nouvelle année de décollecte, la cinquième d'affilée et la septième depuis 2007, dans le sillage des fonds monétaires, selon les données publiées jeudi par EuroPerformance.

Les chiffres compilés par l'agence spécialisée dans la mesure de l'analyse de la performance des fonds d'investissements européens font état d'une diminution de 1,7 milliard d'euros des encours des fonds de droit français, tombés à 763,5 milliards d'euros en fin d'année dernière.

Malgré une collecte de 7,2 milliards d'euros pour les fonds de long terme, les sorties nettes de l'ensemble du marché se sont élevées à 20,5 milliards d'euros en 2014 sous l'effet de 27,7 milliards d'euros de sorties dans la classe de trésorerie.

Graphique des encours et de la collecte des fonds français:

bit.ly/1yCIdMN

"Le marché français continue de souffrir du poids de son segment monétaire qui pâtit toujours de l'environnement de taux zéro", constate EuroPerformance dans un extrait de son étude.

"Si la collecte s'est montrée un peu plus dynamique en 2014 sur les classes d'actifs de long terme, elle demeure empreinte d'une grande fragilité, en particulier sur les actifs les plus risqués, positionnant toujours le marché français à rebours des principaux marchés de fonds UCITS sur la scène européenne", ajoute l'agence.

Les fonds obligataires ont collecté 11,1 milliards d'euros l'an dernier, les gestions en obligations de court terme ayant continué d'accueillir les reports de la gestion monétaire et les maturités plus longues ayant bénéficié du resserrement des spreads de la zone euro.

En revanche, malgré un effet performance de +15,6 milliards d'euros, le segment actions a enregistré 1,9 milliard d'euros de rachats, quatrième année consécutive de décollecte, notamment pénalisé par l'évolution erratique des bourses en fin d'année dernière.

Graphique de la collecte par famille de fonds:

bit.ly/1tx1CmK

Conséquence de tout cela, le paysage de la gestion collective a poursuivi sa mutation, le poids des fonds de trésorerie ne représentant plus que 36% du marché, contre 51% en 2009, quand dans le même temps, la part des gestions en obligations est remontée de 9% à 13% et celles des fonds actions de 19% à 27%.

* LE POINT sur la gestion d'actifs en France

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below