Blackstone mise sur la dette du secteur de l'énergie

mardi 27 janvier 2015 12h10
 

NEW YORK, 27 janvier (Reuters) - Blackstone Group, le numéro un mondial de la gestion d'actifs alternatifs, est en train de lever son premier fonds dédié aux dettes du secteur de l'énergie, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier.

La création de ce fonds illustre l'intérêt croissant du secteur du capital-investissement pour les actifs du secteur du pétrole et du gaz, dépréciés après la chute des cours des matières premières ces derniers mois.

Elle montre que Blackstone juge désormais sous-évaluées les obligations de certaines sociétés d'exploration et de production qui ont contribué au boom du pétrole et du gaz en Amérique du Nord ces dernières années, ou qu'elles pourraient l'être prochainement.

GSO Capital Partners, la filiale du groupe spécialisée dans le marché du crédit, a approché un nombre important de ses investisseurs existants dans le but de lever entre 500 millions et un milliard de dollars pour investir dans de la dette cotée du secteur de l'énergie, ont précisé les sources, qui ont requis l'anonymat.

Un porte-parole de Blackstone s'est refusé à tout commentaire.

Blackstone n'est pas le seul grand investisseur à se tourner vers le secteur du pétrole et du gaz après la chute du prix du baril: Apollo Global Management, par exemple, a annoncé la semaine dernière avoir lancé la création d'un nouveau fonds destiné à investir dans des produits de crédit du secteur.

A la différence de celui d'Apollo, le fonds de GSO investira en priorité dans des produits de dette cotée, plutôt que de prêter directement aux sociétés du secteur.

"Si vous achetez quelque chose qui affiche un rendement de 12% à l'échéance et une maturité de dix ans et si les prix du pétrole remontent dans deux ou trois ans, vous atteindrez un taux de rentabilité de 25% à un horizon de deux ou trois ans", a dit l'une des sources. (Greg Roumeliotis, Marc Angrand pour le service français)