** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 27 janvier 2015 08h05
 

PARIS/LONDRES, 27 janvier (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues
en légère hausse mardi à l'ouverture, prolongeant leur tendance de la veille où
les investisseurs ont accueilli sereinement la victoire du parti anti-austérité
Syriza en Grèce, dans des marchés qui seront par ailleurs animés par une série
de résultats de sociétés.    
    Les dirigeants européens se sont montrés disposés à donner un nouveau délai
à Athènes pour rembourser ses dettes mais n'entendent pas discuter d'un
effacement partiel. 
    "La plus grande surprise sur les marchés mondiaux pour le moment est
peut-être l'absence de panique autour des résultats des élections grecques",
écrit Stan Shamu, responsable de la stratégie chez IG à Melbourne.
    La tendance sur les marchés internationaux reste largement soutenue par le
programme de rachats d'actifs de la Banque centrale européenne (BCE) qui promet
de nouvelles et massives injections de liquidités.
    D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien
 pourrait gagner jusqu'à 0,3% à l'ouverture, le Dax à Francfort 
0,4% et le FTSE à Londres 0,3%. 
    La Bourse de Tokyo a terminé à un pic de quatre semaines, portée par un
courant d'achats d'investisseurs étrangers rassurés par l'absence de
perturbations sur les marchés européens après l'alternance politique en Grèce. 
    Wall Street, qui a terminé en légère hausse lundi, devrait ouvrir comme
d'habitude ce mardi, mais l'arrivée d'une tempête de neige sans précédent à New
York devrait assécher, comme la veille, les volumes de transactions. 
    La Réserve fédérale entame sa première réunion du comité de politique
monétaire de l'année alors que la saison des résultats se poursuit activement.  
      
    Le secteur technologique en Europe pourrait pâtir de l'annonce d'une baisse
du bénéfice de Microsoft pour le deuxième trimestre de son exercice.
 Le titre perdait 3% après la clôture de Wall Street. 
    Sur le marché des changes, le dollar est proche d'un pic de 11 ans face à un
panier de devises tandis que l'euro rebondit légèrement après ses lourdes
pertes. Sa tendance reste baissière, souligne toutefois Stan Shamu.       
    Sur le plan macroéconomique, les investisseurs attendent une série
d'indicateurs américaines cet après-midi, notamment les commandes de biens
durables, l'indice PMI Markit des services et la confiance du consommateur.
 
    VALEURS À SUIVRE
    * PEUGEOT - Goldman Sachs a intégré le titre dans sa liste de
valeurs spécialement recommandées ("conviction buy list"), avec un objectif de
14,80 euros, alors qu'il a terminé lundi à 12,60 euros. 
    * SIEMENS a annoncé une baisse de 4% des bénéfices de ses
activités industrielles sur les trois derniers mois de 2014, due principalement
aux pressions sur les prix dans ses activités d'électricité et de gaz et à la
dégradation de la rentabilité dans la santé. 
    * PHILIPS a publié un bénéfice trimestriel conforme aux attentes
mais a dit s'attendre à manquer cette année ses objectifs à long terme de
chiffre d'affaires et de bénéfices, ajoutant que l'année serait aussi marquée
par de nouvelles charges de restructuration. 
    * NOVARTIS s'attend pour cette année à une progression plus
marquée de ses ventes et de ses bénéfices grâce au succès commercial de
plusieurs nouveaux médicaments et à la refonte de son portefeuille de produits,
qui devraient lui permettre de compenser l'impact de la concurrence des
génériques. 
    * ERICSSON a publié un bénéfice d'exploitation trimestriel en
ligne avec les attentes tout en expliquant que le marché nord-américain montrait
des signes de ralentissement. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Wayne Cole, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc
Angrand)