CORR-Réduire la dette grecque, un mauvais signal, dit Oettinger (UE)

lundi 26 janvier 2015 09h46
 

(Bien lire "Economie numérique" au premier paragraphe)

BERLIN, 26 janvier (Reuters) - Une restructuration de la dette grecque serait un mauvais signal adressé aux autres Etats de la zone euro, a déclaré lundi matin le commissaire européen à l'Economie numérique Günther Oettinger après la victoire de Syriza en Grèce.

Le commissaire allemand a ajouté au micro de la radio Deutschlandfunk que le futur gouvernement grec devrait respecter les accords conclus entre Athènes et ses partenaires de la zone euro.

Oettinger s'exprimait au lendemain de la victoire du parti de la gauche radicale Syriza aux élections législatives anticipées en Grèce. La formation d'Alexis Tsipras entend tourner la page des politiques d'austérité et renégocier la dette grecque. (voir )

"Si nous réduisions la dette (de la Grèce), cela enverrait un mauvais signal au Portugal ou à l'Irlande, à Chypre ou à l'Espagne", a dit Günther Oettinger.

La commission, a-t-il poursuivi, ne peut modifier sa position en raison d'une élection.

Mais Oettinger a laissé entendre que Bruxelles pourrait faire preuve de souplesse. "Nous avons déjà fait preuve de souplesse sur l'échéance des crédits. Nous avons déjà fait tout ce qui était possible pour ce qui est des taux. C'est ce que nous lui offrons (à Tsipras)", a-t-il dit. (Michael Nienaber; Henri-Pierre André pour le service français)