L'euro baisse sur les marchés asiatiques après les élections en Grèce

lundi 26 janvier 2015 01h30
 

TOKYO, 26 janvier (Reuters) - L'euro approchait de son plus bas niveau depuis 11 ans dans les premiers échanges sur les marchés asiatiques lundi matin après la victoire du parti de la gauche radicale Syriza aux élections législatives anticipées en Grèce.

La monnaie unique s'échangeait à 1,1135 dollar à l'annonce des premières projections en Grèce soit tout près du cours de 1,1115 dollar atteint vendredi après la présentation du programme de rachat d'actifs par la Banque centrale européenne.

Les opérateurs relativisaient toutefois cette tendance à la baisse expliquant que les résultats des élections grecques étaient largement attendus. "Je m'attends à voir cette tendance à la baisse se ralentir", a commenté Osoa Iizuka de la Sumitomo Mitsui Trust Bank.

Le consensus sur les marchés semble être, qu'au-delà du choc initial, l'arrivée de la gauche radicale grecque au pouvoir ne devrait pas être de nature à décourager les investisseurs.

La situation a changé au cours des deux dernières années par rapport à celle qui prévalait au plus fort de la crise de la dette en Europe en 2011-2012.

Les banques européennes ont limité leur exposition à la dette grecque et les politiques mises en oeuvre au sein de l'Union européenne ont instauré un cadre capable de gérer la menace constituée par les pays endettés, précisent des analystes.

"Pour le moment, les marchés estiment que s'il y a un réaménagement (de la dette) cela concernera seulement le secteur public et que la possibilité de voir la Grèce quitter la zone euro même avec le nouveau gouvernement est faible", a dit Sébastien Galy, analyste à la Société générale à New York.

(Hideyuki Sano; Pierre Sérisier pour le service français) ;))