France-Macron salue l'action de la BCE, insiste sur les réformes

vendredi 23 janvier 2015 10h10
 

PARIS, 23 janvier (Reuters) - Le lancement par la Banque centrale européenne (BCE) d'un important programme de rachat d'actifs, dont des dettes souveraines, est une décision "courageuse" et doit inciter les pays de la zone euro à mettre en oeuvre des réformes, ce qui est déjà le cas de la France, a déclaré vendredi Emmanuel Macron.

"C'est une décision importante qui va dans le bon sens", a dit le ministre de l'Economie à des journalistes en marge d'un colloque organisé par la direction du Trésor.

"Les marchés l'attendaient, nous l'attendions. Maintenant c'est aussi à nous de nous montrer à la hauteur dans les réformes que nous avons à conduire pour faire notre part du travail."

Pour Emmanuel Macron, la croissance dans la zone euro "reviendra si les pays qui doivent conduire des réformes les font, c'est le cas de la France, si les pays qui doivent relancer l'investissement le font, c'est le cas de certains de nos voisins, si collectivement nous reconstruisons en termes budgétaires, en termes d'investissement une véritable ambition, et si la Banque centrale européenne remplit son mandat, qui est je le rappelle les 2% d'inflation".

"C'est je crois ce que (le président de la BCE) Mario Draghi a voulu faire hier et qui va dans le bon sens", a-t-il ajouté.

La BCE a franchi jeudi l'étape ultime en matière de politique monétaire en lançant un programme de rachats d'obligations d'Etat qui lui permettra d'injecter des centaines de milliards d'euros dans le système financier de la zone euro pour tenter de relancer le crédit et l'activité.

Voir aussi :

Le plan de la BCE ne suffira pas, estime Lagarde (FMI)

Enquête-La BCE aura du mal à ramener l'inflation vers 2%

(Yann Le Guernigou, édité par Jean-Baptiste Vey)