** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

vendredi 23 janvier 2015 09h57
 

PARIS/LONDRES, 23 janvier (Reuters) - Les Bourses européennes ont prolongé
leur hausse de la veille vendredi en début de séance, Paris touchant son plus
haut niveau en six ans et demi, après la décision historique de la Banque
centrale européenne (BCE) de lancer un vaste plan de rachats de dettes
souveraines, qui relance l'appétit pour le risque et fait chuter l'euro à un
nouveau plus bas de plus de 11 ans.
    La BCE a franchi jeudi l'étape ultime en matière de politique monétaire en
lançant un programme de rachats d'obligations d'Etat qui lui permettra
d'injecter des centaines de milliards d'euros dans le système financier de la
zone euro pour tenter de relancer le crédit et l'activité. 
    Les intervenants cherchent encore à se faire une idée de l'impact de ce
programme, plus important que prévu, qui vise à relancer le crédit et la
croissance, ainsi qu'à éviter à la zone euro de tomber dans la déflation. 
    "Bien que l'aspect de partage des risques soit un peu décevant, le programme
d'assouplissement quantitatif décidé par la BCE a largement dépassé les attentes
du marché. Le président Draghi a montré qu'il était bien 'Super Mario'", dit
Yoshimasa Maruyama, économiste chez SMBC Nikko Securities, dans une note.
    À Paris, l'indice CAC 40 prend 1,44% à 4.618,44 points, à un plus
haut de six ans et demi, vers 8h40 GMT. À Francfort, le Dax gagne
1,47%, à un nouveau record, et à Londres, le FTSE avance de 0,54%.
L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 1,47% et le FTSEurofirst
300 progresse de 1,46%. 
    Aux valeurs, les télécoms figurent parmi les plus fortes hausses après le
feu vert des actionnaires de Portugal Telecom SGPS à la vente de ses
actifs portugais à Altice et l'annonce que Hutchison Whampoa 
est entré en négociations exclusives avec Telefonica pour lui racheter
O2, sa filiale mobile en Grande-Bretagne. et 
    Altice gagne 5,7%, plus forte hausse du Stoxx 600, et Telefonica
avance de 3,06%. L'ndice des télécoms progresse de 1,96%. 
    En revanche, Thales perd 4,2% après un avertissement sur des
résultats.        
    La devise européenne se traite autour de 1,1350 dollar après avoir touché un
nouveau plus bas depuis septembre 2003, et s'échange autour de 134,15 yens, à
son plus bas niveau en trois mois. "La dimension ouverte ("open-ended") est
l'élément important de mon point de vue. Même s'il est censé durer jusqu'à
septembre 2016, ce n'est pas vraiment une limite infranchissable", souligne
Jesper Bargmann, responsable du trading chez Nordea Bank à Singapour, au sujet
du programme de la BCE.
    L'évolution de l'euro est maintenant suspendue aux élections grecques de
dimanche où le parti de gauche anti-austérité Syriza est donné gagnant.
    Sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand à 10 ans a touché
un nouveau record à la baisse de 0,371%.
    Les prix du pétrole brut sont orientés à la hausse en raison de
l'incertitude provoquée par le décès du roi Abdallah d'Arabie saoudite et
l'accession au trône de son frère Salman. Le Brent reprend un
dollar à 49,56 dollars.
    L'or retombe par rapport à son pic de cinq mois avec la hausse du
dollar qui renchérit le prix des matières premières. 
    Les investisseurs attendent les premières estimations des indices des
directeurs d'achats de l'institut Markit en zone euro, après une nouvelle légère
contraction en France et une croissance en Allemagne..     
    Markit a signalé dans la nuit une contraction dans le secteur manufacturier
en Chine pour le deuxième mois s'affilée, tandis qu'au Japon, l'activité
industrielle a encore été en croissance. et 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)