** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 23 janvier 2015 08h05
 

PARIS/LONDRES, 23 janvier (Reuters) - Les Bourses européennes devraient
prolonger leur mouvement de hausse vendredi à l'ouverture après la décision
historique de la Banque centrale européenne de lancer un vaste plan de rachats
de dettes souveraines, qui relance l'appétit pour le risque et fait chuter
l'euro à un plus bas de plus de 11 ans.
    La BCE a franchi jeudi l'étape ultime en matière de politique monétaire en
lançant un programme de rachats d'obligations d'Etat qui lui permettra
d'injecter des centaines de milliards d'euros dans le système financier de la
zone euro pour tenter de relancer le crédit et l'activité. 
    Les intervenants cherchent encore à se faire une idée de l'impact de ce
programme, plus important que prévu, qui vise à relancer le crédit et la
croissance, ainsi qu'à éviter à la zone euro de tomber dans la déflation.  
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait gagner encore jusqu'à 0,7% à l'ouverture, le Dax à Francfort 
0,5%, à un nouveau record, et le FTSE à Londres 0,4%. 
    La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 1,05%, à son plus haut de clôture
en trois semaines, après l'annonce du programme de la BCE. 
    La veille, Wall Street a aussi fini en hausse, après une séance volatile,
avec un indice Dow Jones en hausse de 1,48% malgré des résultats décevants de
quelques poids lourds, dont Verizon et American Express. 
    La devise européenne se rapproche de 1,13 dollar, à ses plus bas niveaux
depuis septembre 2003, et à 134,10 yens, au plus bas depuis novembre 2013. 
    Les prix du pétrole brut se sont orientés à la hausse vendredi dans les
premiers échanges sur les marchés asiatiques en raison de l'incertitude
provoquée par le décès du roi Abdallah d'Arabie saoudite et l'accession au trône
de son frère Salman. Le Brent reprend 88 cents à 49,40 dollars. 
    Les investisseurs attendent dans la matinée les premières estimations des
indices des directeurs d'achats de l'institut Markit pour le mois de janvier en
France, Allemagne et zone euro. Markit a signalé une contraction de l'activité
dans le secteur manufacturier en Chine pour le deuxième mois s'affilée, tandis
qu'au Japon, l'activité industrielle a encore été en croissance. 
    
    VALEURS À SUIVRE
    * THALES a annoncé vendredi que le constructeur naval militaire
DCNS, dont il détient 35%, prévoyait désormais pour 2014 une perte nette de
l'ordre de 300 millions d'euros en raison de charges et provisions liées aux
activités dans l'énergie et à certains programmes navals. 
    * SANOFI a annoncé jeudi soir le versement de quelque 4,44
millions d'euros d'indemnités à son ancien directeur général Christopher
Viehbacher, limogé en octobre dernier, dont 2,96 millions d'euros au titre de
l'indemnité transactionnelle.    
    * RENAULT. Le PDG de Renault-Nissan a relevé jeudi sa prévision de
croissance du marché automobile européen en 2015 après l'annonce par la BCE d'un
vaste programme de rachat d'obligations d'Etat pour tenter de relancer
l'activité, a indiqué à Reuters une porte-parole de l'alliance entre les deux
constructeurs.    
    * ALTICE. Les actionnaires de Portugal Telecom SGPS ont
approuvé jeudi soir la vente de ses actifs portugais au groupe de Patrick Drahi
pour 7,4 milliards d'euros.   
    * MICHELIN a fait état jeudi d'une accélération du marché du
pneumatique première monte pour véhicules légers en Europe en décembre, bon
signe pour la demande des constructeurs, mais aussi d'un ralentissement du
marché du remplacement à cause de l'hiver doux.    
    * KAUFMAN & BROAD, dont les revenus ont crû l'an dernier de près de
6%, se dit prudent pour l'année en cours du fait de la situation économique en
France mais le promoteur immobilier est toutefois prêt à réaliser des
acquisitions.    
    * EIFFAGE a fait état jeudi d'une hausse de 2,5% du chiffre
d'affaires de sa filiale autoroutière APRR au quatrième trimestre, une
augmentation solide du trafic de voitures ayant compensé une stagnation de la
circulation des poids lourds sur la fin de l'année. 

    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)