Tsipras appelle les Grecs à "en finir avec l'humiliation"

jeudi 22 janvier 2015 22h12
 

(Actualisé avec meeting de Syriza, incorpore le LEAD 1 BCE-QE/GRECE)

par Renee Maltezou

ATHENES, 22 janvier (Reuters) - Alexis Tsipras, chef de file du parti de la gauche radicale grecque Syriza, a affirmé jeudi soir à ses milliers de partisans réunis en meeting à Athènes que la fin de "l'humiliation nationale" était à portée de vote.

A trois jours des législatives anticipées de dimanche, Syriza est donné en tête des intentions de vote et continue de creuser l'écart sur le parti Nouvelle démocratie du Premier ministre sortant Antonis Samaras.

Trois sondages publiés jeudi placent Syriza vainqueur avec 4,8 à 6 points d'avance sur la formation conservatrice. L'institut Metron le crédite même de 36% des intentions de voix, un score qui pourrait lui permettre de décrocher seul la majorité absolue à la Vouli, le parlement grec où siègent 300 députés.

"Lundi, nous en aurons fini avec l'humiliation nationale. Nous en aurons fini avec les ordres venus de l'étranger", a lancé Tsipras aux milliers de partisans de Syriza venus l'écouter dans le centre d'Athènes en point d'orgue de sa campagne.

"Nous demandons une première chance pour Syriza, ce sera peut-être la dernière pour la Grèce", a-t-il ajouté.

"CHANGER LA GRÈCE, CHANGER L'EUROPE"   Suite...