BOURSE-Bone Therapeutics espère lever quelque 27 millions

jeudi 22 janvier 2015 18h12
 

PARIS, 22 janvier (Reuters) - Bone Therapeutics, une société spécialisée dans la thérapie cellulaire osseuse, a présenté jeudi les modalités de son introduction en Bourse à Paris et à Bruxelles, qui doit lui permettre de lever quelque 27 millions d'euros sur la base du prix médian de l'offre.

L'opération, qui doit se dérouler du 22 janvier au 2 février, est proposée à un prix compris entre 14,50 et 16,50 euros par action, ce qui lui permettrait de recueillir 27,1 millions sur la base du prix médian de 15,50 euros et pourrait dépasser 38 millions si toutes les options étaient exercées (clause d'extension + "greenshoe") au prix le plus élevé.

Bone Therapeutics, qui serait ainsi valorisée pour près de 100 millions sur la base du prix médian, a annoncé que "40% du book est sécurisé", la société ayant déjà enregistré un engagement ferme d'investisseurs pour 10,3 millions d'euros.

La société, qui propose des produits de thérapie cellulaire destinés à la réparation et à la prévention des fractures, a enregistré sur les neuf premiers mois de l'année un résultat opérationnel de 2,6 millions d'euros (contre 3,4 millions sur l'ensemble de 2013). Les dirigeants visent un marché qui représente, selon eux, 34 milliards d'euros et 12 millions de patients.

En cas de succès de cette opération, les fonds recueillis seraient ventilés entre le développement de l'activité en Europe (65%), la recherche aux Etats-Unis (15%), le reste étant concentré sur le développement et la consolidation du management de la société (20%).

L'introduction en Bourse de Bone Therapeutics, qui a obtenu jeudi le feu vert de l'Autorité des marchés financiers, avait reçu la veille l'accord des autorités belges. La première cotation des titres doit intervenir le 6 février.

Bryan, Garnier & Co est coordinateur global tandis que Kepler Cheuvreux et Banque Degroof sont co-chefs de file et teneurs de livre associés.

Le communiqué sur l'opération : bit.ly/1GBNPBh (Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)