Draghi-L'inflation risque de rester négative quelques mois

jeudi 22 janvier 2015 15h16
 

FRANCFORT, 22 janvier (Reuters) - Les prix à la consommation dans la zone euro risquent de poursuivre leur recul dans les mois venir avant de se redresser lentement vers la fin de l'année, a déclaré jeudi le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi.

L'inflation a été négative en décembre, pour la première fois en plus de cinq ans, en raison de la chute des cours pétroliers, et les autorités monétaires redoutent que cette situation n'altère les anticipations des consommateurs en la matière.

"L'inflation annuelle IPCH restera sans doute très basse voire négative dans les mois qui viennent", a dit Mario Draghi, lors de la conférence de presse suivant la réunion du Conseil des gouverneurs. "Des taux d'inflation aussi bas sont inévitables à court terme compte tenu de la baisse très forte et récente des prix pétroliers et en prenant pour hypothèse qu'aucune correction d'ampleur n'aura lieu dans les quelques mois à venir".

Draghi estime que l'inflation se redressera sans doute progressivement dans le courant de l'année 2015 et en 2016, grâce aux mesures de soutien à la demande de la BCE et à une reprise, progressive elle aussi, des cours pétroliers.

L'institut d'émission projette une inflation de 0,7% cette année et de 1,3% en 2016, donc inférieure à son objectif d'un petit peu moins de 2%. Ces projections risquent toutefois d'être revues en baisse car elle ne reflètent pas intégralement la récente baisse des prix pétroliers. (Paul Carrel, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)