France/Gestion-Grèce et pétrole pénalisent les fonds au T4

mercredi 21 janvier 2015 15h34
 

* Gain de 1,4% des fonds vendus en France au T4, +8% sur
l'année
    * Recul de 8,3% au T4 des fonds de matières premières
    * Ralentissement des fonds obligataires avec le HY

    par Alexandre Boksenbaum-Granier
    PARIS, 21 janvier (Reuters) - Les fonds commercialisés en
France ont marqué le pas au quatrième trimestre, leur
progression ayant été freinée par le blocage de la situation
politique en Grèce ainsi que par la chute des prix du pétrole.
    Les Grecs sont appelés aux urnes dimanche prochain dans le
cadre d'élections législatives anticipées faisant suite au refus
des députés d'élire à la présidence de la République Stavros
Dimas, soutenu par le Premier ministre Antonis Samaras.
 
    "En Europe, si la BCE affiche plus que jamais un soutien
explicite, les indices (...) ont pâti, en fin de période, de
l'échec du Parlement grec à choisir un président, ce qui conduit
à des élections anticipées début 2015, sans majorité claire",
commente La Française GAM dans sa dernière lettre mensuelle
d'orientations et de stratégie.
    Les élections grecques sont suivies de très près alors que
certains redoutent qu'une victoire du parti de la gauche
radicale Syriza ne relance la crise de la dette grecque.
    Au quatrième trimestre, le SBF 120 dividendes réinvestis
 a accusé un recul de 1,6%, limitant à +3,85% sa
progression sur l'ensemble de l'année 2014, l'indice subissant
également les effets de la chute des cours du pétrole sur le
secteur de l'énergie.
    Les fonds vendus en France ont, eux, progressé de 1,4% au
cours des trois derniers mois de l'année dernière (+8,0% sur
l'ensemble de 2014) pendant que les gestions investies dans les
matières premières baissaient de 8,3% (-8,5% en 2014) avec la
chute de 39,4% des cours du Brent, selon les données
compilées par Lipper IM, filiale de Thomson Reuters.
    
    LES YEUX TOURNÉS VERS L'EUROPE ET LA BCE
    "On a également observé une accélération des sorties de
capitaux sur le compartiment Haut Rendement US, le secteur de
l'énergie représentant 15% de l'indice HY US", ajoute La
Française GAM.
    La hausse des fonds obligataires a en effet ralenti à +1,3%
au quatrième trimestre après +2,5% sur juillet-septembre, la
progression des gestions en obligations à haut rendement étant
passé de +2,5% à +0,6%.
    Selon Bank of America Merrill Lynch Global Research, citant
les données d'EPFR Global, les fonds High Yield européens ont
subi 10,515 milliards de dollars (9,04 milliards d'euros) de
sorties l'an dernier.
    Les doutes sur la situation politique grecque et sur
l'économie de la zone euro ont aussi pesé sur la performance des
fonds investis en actions de la région (-0,3% au quatrième
trimestre). Une situation à mettre en parallèle avec le bond de
8,5% des gestions en actions américaines.
    "L'Europe déçoit toujours, tant du point de vue de la
reprise économique que des bénéfices des entreprises", souligne
Schroders dans sa note de stratégie d'investissement mensuelle.
    "Nous continuons de privilégier les États-Unis en raison de
leur rôle moteur dans la croissance mondiale. La Fed ne devrait
pas relever ses taux de sitôt étant donné l'absence de tensions
inflationnistes et le décrochage des perspectives de croissance
dans d'autres régions, notamment dans la zone euro", indique la
société de gestion.
    D'après Bank of America Merrill Lynch Global Research, les
fonds actions européens ont collecté 11,215 milliards de dollars
l'an dernier.
    L'attention des investisseurs est désormais tournée vers la
Banque centrale européenne, le marché anticipant l'annonce d'un
important programme de rachats d'actifs par l'institution ce
jeudi.
    Cette perspective a d'ailleurs permis au SBF 120 dividendes
réinvestis de gagner 3,36% depuis le début de l'année.
    
    
         TABLEAU DE LA PERFORMANCE DES FONDS EN 2014 
  Catégorie   Nombre  T1    T2     T3    T4    2014   Volatilité
  d'actifs                                            sur 3 ans
 -----------------------------------------------------------
 Obligations   1.841   2,1   2,4    2,5   1,3    8,7         4,9
 Actions       3.615   1,5   4,2    1,8   1,7    9,8        13,7
 Diversifié    1.509   1,5   2,1    0,9   1,1    5,8         6,5
 Monétaire       454   0,1   0,4    1,3   0,5    2,3         1,6
 Autre            38   0,2   0,5   -0,3   0,9    1,1        11,4
 Immobilier        1  -7,4   2,7  -15,4   1,7  -10,9        23,0
 Matières         34   4,1   1,1   -5,7  -8,3   -8,5        10,7
 premières                                            
 Alternatifs     312   1,3   0,4    1,0   1,2    4,7         5,5
 ---------------------------------------------------------
 Moyenne       7.804   1,6   2,9    1,7   1,4    8,0         9,3
 
    Source : Lipper IM
    (A l'exception du nombre de fonds, les données sont en %)
    
    Voir aussi :
    * BILAN Marchés-Risques, quête de rendement et pétrole
auront animé 2014 
    * Le POINT sur la gestion d'actifs en France 

 (Edité par Dominique Rodriguez)