Zhou (PBoC) préfère une croissance ralentie mais plus stable

mercredi 21 janvier 2015 13h41
 

DAVOS, Suisse, 21 janvier (Reuters) - Une croissance un peu ralentie en Chine permettra à l'économie de se stabiliser, ce qui sera une bonne nouvelle, a déclaré mercredi le gouverneur de la Banque populaire de Chine (PBoC).

Intervenant dans le cadre du Forum économique mondial de Davos, en Suisse, Zhou Xiaochuan a expliqué que l'Assemblée populaire nationale (APN), le congrès chinois, débattrait d'un objectif de croissance plus faible lors de sa session annuelle en mars. Il s'est refusé à donner un chiffre, expliquant qu'il appartenait à l'APN de le déterminer.

La croissance chinoise a ralenti à 7,4% sur un an au quatrième trimestre 2014 selon les statistiques officielles publiées mardi, le chiffre le plus faible depuis 20 ans même s'il est légèrement meilleur qu'attendu par les marchés.

"Si la croissance de la Chine ralentit un peu mais si l'économie devient plus durable, ce sera une bonne nouvelle", a dit Zhou Xiaochuan.

Il a estimé que la période de forte croissance soutenue par les exportations n'était pas tenable et que les autorités avaient eu raison de privilégier les réformes structurelles, parmi lesquelles la transition vers des sources d'énergie renouvelables.

"Si le gouvernement vise un taux de croissance trop élevé, il repoussera indéfiniment les réformes structurelles", a ajouté Zhou. "Ce qui est considéré comme le plus important, ce sont les réformes structurelles. Nous sommes prêts à faire des sacrifices et à avoir un taux de croissance un peu plus faible tant que nous avons des réformes structurelles." (Paul Taylor, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)