Allemagne-Forte hausse des salaires négociés collectivement en 2014

mardi 20 janvier 2015 17h09
 

BERLIN, 20 janvier (Reuters) - Les salariés allemands sous convention collective ont bénéficié en 2014 des plus fortes revalorisations salariales en trois ans, permettant de tirer la consommation privée et la croissance du pays, montrent des données publiées mardi.

Les quelque 19 millions de travailleurs bénéficiant d'accords salariaux négociés au niveau des branches ont vu leurs revenus croître de 3,1% sur une base mensuelle l'an dernier comparé à 2013, précise l'Office fédéral de la statistique.

Hors primes et versements ponctuels, les salaires ont progressé de 2,9%.

Le taux d'inflation en comparaison a ralenti à 0,9% l'an dernier, en raison essentiellement de la baisse du coût de l'énergie, ce qui a permis aux salariés d'accroître leur pouvoir d'achat.

La hausse des salaires, combinée avec un taux d'emploi historiquement élevé, a contribué à stimuler les dépenses des ménages en 2014. La consommation privée a été l'un des moteurs permettant à l'Allemagne d'afficher une croissance de son produit intérieur brut de 1,5% sur l'ensemble de l'année.

IG Metall, le principal syndicat d'Allemagne, réclame pour cette année une hausse des salaires de 5,5% pour les 3,7 millions de salariés des secteurs de la métallurgie et de la construction, sous peine d'une grève nationale à partir de fin janvier..

Les employés du secteur public au niveau des Länder demandent également une revalorisation de 5,5% de leur traitement.

L'inflation allemande est ressortie à 0,1% en décembre en données harmonisées avec les autres pays européens, soit son niveau le plus faible en cinq ans.

Mais IG Metall soutient qu'une hausse des salaires est de nature à accélérer la consommation afin d'éviter le risque de déflation. (Michelle Martin; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)