GRAPHES-Pas d'effet pétrole sur la croissance mondiale ?

mardi 20 janvier 2015 12h52
 

* FMI, Banque mondiale, OCDE ont abaissé leurs prévisions

* La chute du brut ne compensera pas celle des investissements-FMI

* L'activité accélère systématiquement après une chute du brut : bit.ly/1xsL5g1

20 janvier (Reuters) - Le Fonds monétaire international, comme l'OCDE ou la Banque mondiale avant lui, a revu en baisse ses prévisions de croissance de l'économie mondiale en dépit de la division par plus de deux des prix du pétrole au cours des six derniers mois.

L'impact sur l'activité économique mondiale de cette chute des cours du brut ne devrait en effet pas se faire sentir avant le deuxième ou le troisième trimestre.

Les économistes du FMI ont baissé de 0,3 point leurs prévisions de la croissance mondiale pour 2015 et 2016, à 3,5% et 3,7% respectivement, selon la mise à jour de leurs principales projections publiées mardi.

La Banque mondiale avait fait de même la semaine dernière, ramenant sa prévision à 3% pour cette année, contre 3,4% six mois plus tôt, et à 3,3% pour 2016 contre 3,5% auparavant.

L'OCDE avait elle aussi abaissé sa prévision de croissance mondiale avant le sommet du G20 de Brisbane en novembre, la ramenant à 3,7% pour 2015, contre 3,9% anticipés six mois plus tôt.

Tout en faisant explicitement référence à la chute des cours du pétrole, le FMI estime que celle-ci ne compensera pas la faiblesse de l'investissement sur fond de pessimisme accru quant à l'évolution de la croissance potentielle de nombreux pays.   Suite...