** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

lundi 19 janvier 2015 18h15
 

PARIS, 19 janvier (Reuters) - Les Bourses européennes ont
terminé en hausse lundi, les investisseurs étant de plus en plus
convaincus que la Banque centrale européenne (BCE) va annoncer
jeudi un programme sans précédent de rachats de dettes
souveraines.
    À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,35%
(15,31 points) à 4.394,93 points. Le Footsie britannique 
a pris 0,54% et le Dax allemand 0,73%, tandis que
l'indice EuroStoxx 50 a gagné 0,58% et le
FTSEurofirst 300 0,14%.
    Les marchés américains sont fermés ce lundi en raison du
Martin Luther King's Day. 
    "(...) Rarement une réunion (de la BCE) aura été aussi
attendue que celle de jeudi (...) et (elle) pourrait marquer un
changement de cap majeur", a déclaré Alexandre Baradez, chef
analyste chez IG.
    "L'assouplissement quantitatif est dans les tuyaux", a
renchéri Jean-Louis Cussac à la tête de Perceval Finance.
    Selon une enquête Reuters auprès d'intervenants sur le
marché monétaire publiée lundi, malgré les réticences de
l'Allemagne, la BCE va annoncer jeudi un programme d'achat de
dettes souveraines d'un montant de 600 milliards d'euros dans
l'espoir de soutenir l'activité et de redresser l'inflation.
  
    Seules les modalités du plan semblent ne pas faire
l'unanimité auprès des experts, car la Bundesbank allemande
tente de limiter l'ampleur de cet assouplissement quantitatif
(QE). . 
    Sur le marché des changes, la monnaie européenne, tombée
vendredi à 1,14595 face au dollar, regagne un peu de terrain
perdu lundi à 1,1632 (+0,56%).
    Sur le marché obligataire, les investisseurs se sont rués
sur la dette souveraine des pays de la zone euro et le rendement
des obligations à 10 ans de l'Italie et de
l'Espagne est tombé à de nouveaux plus bas record,
respectivement à 1,62% et 1,47%, en anticipation d'un vaste plan
de rachats d'actifs de la BCE.
    Côté pétrole, le baril de Brent repart à la baisse
(-2,24%), sous les 50 dollars, après le rebond vendredi des
ressources de base et des matières premières.  
    Sur le plan sectoriel, l'automobile et la banque
 mènent les hausses avec des gains respectivement de
0,78% et 0,79%. D'après la presse italienne, le gouvernement de
Matteo Renzi prépare une réforme qui abolirait la règle donnant
une voix à chaque actionnaire, quelle que soit sa participation,
dans les banques coopératives italiennes   
    Trois banques italiennes, Popolare Milano 
(14,89%), Ubi Banca (+9,68%) et Banca Popolare
dell'Emila Romagna (8,51%) signent les plus fortes
hausses du Stoxx 600. 
    A Paris, Société Générale a fini en tête du CAC 40
avec un gain de 2,21%. A l'autre bout du spectre, Technip
 a abandonné 1,39%, subissant comme Total 
(-0,57%) des prises de bénéfice sur les valeurs du secteur
pétrolier après leur hausse de vendredi. 

    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Claude Chendjou pour le service français, avec Alexandre
Boksenbaum-Granier, édité par Bertrand Boucey)