La Bundesbank tente de limiter l'ampleur d'un QE de la BCE

lundi 19 janvier 2015 16h53
 

par John O'Donnell

FRANCFORT, 19 janvier (Reuters) - La Bundesbank allemande poursuit ses manoeuvres pour tenter de limiter le montant des achats de dettes de la Banque centrale européenne (BCE), ce qui pourrait conduire celle-ci à ne dévoiler jeudi qu'un projet édulcoré ou à repousser la présentation de certains volets clés, a-t-on appris de sources proches des débats.

Les marchés financiers s'attendent à ce que la BCE annonce jeudi son intention de racheter pour plusieurs centaines de milliards d'euros d'obligations d'Etat, une perspective qui préoccupe l'Allemagne, plus que réticente à l'idée de devoir assumer sa part d'éventuelles pertes.

Le projet définitif n'est pas encore arrêté et la Bundesbank continue de travailler à des garde-fous, parmi lesquels pourrait figurer l'obligation de faire porter une part importante du risque lié aux achats d'obligations par les banques centrales nationales et non par la BCE.

Le montant total du nouveau programme dit d'"assouplissement quantitatif" (quantitative easing, QE) et l'éventualité d'un report de sa mise en oeuvre figurent aussi parmi les points en discussion.

"Sur quoi exactement cela portera, et à quelle dose: voilà les vrais sujets du moment", a dit une source proche de la réflexion de la Buba. "Cela pourrait se terminer par l'adoption d'une décision dont les modalités suivraient ultérieurement."

Si la Bundesbank pèse lourd au sein de la BCE, l'Allemagne étant la première économie de la zone euro, elle n'a que peu d'alliés au sein du Conseil des gouverneurs.

Les six membres du directoire de la BCE se réunissent mardi pour préparer les recommandations qui seront soumises mercredi et jeudi à l'ensemble du Conseil des gouverneurs.

  Suite...