LEAD 2-Les banques coopératives grimpent à Milan, réforme en vue

lundi 19 janvier 2015 15h27
 

(Actualisé avec projet gouvernemental)

ROME/MILAN, 19 janvier (Reuters) - Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, a annoncé à des élus de son Parti démocrate que le gouvernement allait adopter mardi une réforme de la gouvernance des banques, a dit à Reuters un parlementaire présent à cette réunion.

Cette réforme devrait abolir la règle donnant une voix à chaque actionnaire, quelle que soit sa participation, dans le secteur des banques coopératives.

Selon l'intermédiaire ICBPI, cette mesure, si elle est mise en oeuvre, pourrait déclencher une nouvelle vague de consolidation dans le secteur des banques coopératives.

Le quotidien Il Sole 24 Ore a écrit samedi que le gouvernement pourrait faire passer cette réforme par décret dès mardi, ce qui a fait grimper les titres de plusieurs banques coopératives italiennes lundi à la Bourse de Milan.

L'action Banca Popolare dell'Emila Romagna gagne 13,11% vers 14h25 GMT, Banco Popolare s'adjuge 10,94%, UBI 10,66% et Popolare Milano 13,12%.

De même, Popolare Etruria prend 9,7%, Credito Valtellinese 11,4% et Popolare Sondrio 6,26%.

Le régime des droits de vote des banques coopératives italiennes (ou "popolari") est depuis longtemps considéré comme un obstacle aux fusions ou à l'arrivée de nouveaux investisseurs dans ce segment.

La Banque d'Italie n'a de cesse de recommander la transformation de ces établissements en sociétés par actions mais les établissements s'y refusent, ainsi que leurs actionnaires, habituellement le personnel et ses syndicats représentatifs.

Il existe des dizaines de "popolari" en Italie. Banco Popolare et UBI sont les quatrième et cinquième banques d'Italie respectivement. (Roberto Landucci Silvia Aloisi, Juliette Rouillon et Bertrand Boucey pour le service français)