Le futur gouvernement grec devra tenir les engagements - Juncker

lundi 19 janvier 2015 08h10
 

BRUXELLES, 19 janvier (Reuters) - Le gouvernement grec issu des élections législatives anticipées de dimanche prochain devra respecter les engagements pris par Athènes et poursuivre les réformes, a déclaré le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

"Le gouvernement qui sera élu en Grèce devra respecter les engagements déjà pris et tenir le cap de la réforme et de la responsabilité budgétaire", dit-il dans une déclaration à l'agence Reuters.

"L'Europe soutiendra la Grèce. Mais l'Europe attend aussi de la Grèce qu'elle respecte ses engagements pris vis-à-vis de ses partenaires", ajoute-t-il.

A six jours des législatives anticipées, les sondages donnent le parti de la gauche radicale Syriza en tête des intentions de vote. (voir )

Le parti d'Alexis Tsipras veut renégocier la dette publique grecque et revenir en partir sur les politiques d'austérité mises en place dans le cadre des plans d'aide financière.

Le scrutin de dimanche sera étroitement surveillé par les partenaires européens de la Grèce et les marchés financiers. (Jan Strupczewski; Henri-Pierre André pour le service français)