La Banque d'Italie abaisse sa prévision de croissance 2015

vendredi 16 janvier 2015 16h36
 

ROME, 16 janvier (Reuters) - La banque centrale d'Italie a nettement abaissé vendredi sa prévision de croissance 2015 et dit s'attendre à une année entière de déflation.

Dans son rapport économique trimestriel, la Banque d'Italie table sur une progression du produit intérieur brut (PIB) de seulement 0,4% cette année, ce qui serait néanmoins la première hausse depuis 2011. En juillet, elle prévoyait encore une croissance de 1,3%.

La troisième économie de la zone euro n'a pas connu un seul trimestre de croissance sur les trois dernières années et selon la Banque d'Italie, la récession actuelle s'est probablement poursuivie au quatrième trimestre 2014.

Pour la banque centrale, sur la période octobre-décembre 2014, pour laquelle les données n'ont pas encore été publiées, le PIB pourrait avoir "légèrement reculé".

Sur l'ensemble de 2014, la contraction pourrait être de 0,4%, après un déclin de 1,9% en 2013 et de 2,3% en 2012.

La Banque d'Italie, dont les prévisions économiques sur le pays ont toutes été trop optimistes ces dernières années, a dit que sa projection d'une timide reprise de l'économie italienne cette année restait soumise à une "grande incertitude".

Le gouvernement de Matteo Renzi prévoit une croissance de 0,6% en 2015, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) 0,2% et le Fonds monétaire international (FMI) 0,8%.

Les prix à la consommation en Italie, comme dans le reste de la zone euro, ont baissé en décembre et la Banque d'Italie s'attend à un repli de 0,2% pour l'ensemble de l'année comparé à 2014.

Les marchés financiers s'attendent au lancement d'un programme d'achat de dettes souveraines de la part de la Banque centrale européenne, peut-être dès sa réunion du 22 janvier, afin de contenir le risque de déflation dans les 19 pays partageant la monnaie unique. (Gavin Jones et Steve Scherer; Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand)