L'obligataire plébiscité, retour sur les actions en Europe-BofA

vendredi 16 janvier 2015 16h25
 

NEW YORK, 16 janvier (Reuters) - Les fonds obligataires ont
toujours le vent en poupe et ont enregistré près de sept
milliards de dollars de souscriptions nettes au cours de la
semaine au 14 janvier, mais les fonds actions européens
confirment leur retour en grâce avec la perspective d'un nouvel
assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale
européenne, montre une étude de Bank of America Merrill Lynch
vendredi.
    Portés par la hausse des marchés obligataires alimentée par
les anticipations d'un ralentissement de la croissance mondiale
et par le recul de l'inflation sous l'effet de la chute des
cours du pétrole et des matières premières, les fonds
obligataires ont engrangé 6,9 milliards de dollars, leur
collecte la plus élevée en neuf semaines, selon cette étude qui
cite des chiffres d'EPFR Global. 
    Cet afflux d'argent frais a principalement bénéficié aux
fonds spécialisés dans les obligations en catégorie
investissement (5,1 milliards de dollars), les fonds sur les
obligations en catégorie spéculative enregistrant toutefois des
entrées nettes de 200 millions, les premières en sept semaines.
    Les fonds sur les obligations émergentes ont accusé une
sixième semaine consécutive de dégagements (-1,1 milliard).
    Les fonds actions ont subi 2,7 milliards de rachats nets,
imputables principalement aux fonds spécialisés sur les actions
émergentes qui enregistrent des sorties nettes (-2,8 milliards)
pour la neuvième semaine consécutive et aux fonds actions
américaines (-1,7 milliard).
    En revanche, les fonds spécialisés sur les actions
japonaises ont bénéficié de deux milliards d'entrées nettes et
les fonds d'actions européennes ont confirmé leur début de
retour en grâce avec 200 millions de dollars de souscriptions
nettes.
    Les fonds monétaires ont subi 8,4 milliards de dollars de
dégagements. 
    Ceux spécialisés sur les métaux précieux ont connu une
septième semaine consécutive de sorties nettes (-300 millions),
selon les données d'EPFR Global, collectées avant l'onde de choc
sur les marchés financiers provoquée par l'abandon jeudi par la
Banque nationale suisse de son cours plancher du franc suisse
contre l'euro, qui a notamment provoqué une nette remontée des
cours de l'or. 
    
        Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories
de fonds (en milliards de dollars):
                      Semaine au 14/1          2015 
    Actions              -2,7                 -14,77
    Obligataires         +6,9                 +12,17
    Monétaires           -8,4                  +0,57
    Matières premières    nd                   +1,01
 
 Sources : BAML, Global Investment Strategy, EPFR Global

 (Sam Forgione, Marc Joanny pour le service français, édité par
Marc Angrand)