** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

vendredi 16 janvier 2015 09h26
 

PARIS, 16 janvier (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert
vendredi en ordre dispersé dans des marchés toujours volatils au lendemain du
choc provoqué par la décision de la banque centrale suisse d'abandonner le cours
plancher du franc face à l'euro.
    Peu après l'ouverture, le CAC 40 parisien prenait 2,96 points
(0,07%) à 4.326,16 points. Le Dax à Francfort et le FTSE à Londres
 reculaient respectivement de 0,01% et 0,38%.
    Les indices européens confirmaient une tendance imprécise avec -0,39% pour
l'Eurofirst 300, toujours pénalisé par la chute de nombreuses valeurs
suisses, et +0,12% pour l'Eurostoxx 50.
    La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 1,43%, sous le coup de la
cinquième baisse d'affilée de Wall Street et de la hausse du yen.
    Les Bourses européennes ont d'abord chuté puis fortement progressé jeudi
après la décision inattendue de la Banque nationale suisse (BNS) d'abandonner le
cours plancher du franc suisse face à l'euro.
    Cette initiative a accentué l'affaiblissement de la monnaie européenne, qui
se traite aux alentours de 1,1630 dollar pour un euro, avant la réunion
de la Banque centrale européenne (BCE) susceptible de déboucher le 22 janvier
sur un programme de rachats d'actifs, y compris d'obligations d'Etat, pour
soutenir l'activité et redresser l'inflation dans la zone euro.
    L'euro a chuté jeudi jusqu'à 1,15675 dollar, un niveau qu'il n'avait plus
atteint depuis novembre 2003.
    La décision de la BNS a aussi renforcé l'aversion au risque chez les
investisseurs rendus soucieux par l'état de l'économie mondiale et
l'effondrement des cours des matières premières.
    Les cours du pétrole restent sous la barre des 50 dollars le baril.
    Les valeurs refuges telles que le yen, les bons du Trésor américain et l'or
sont en revanche en hausse.
    Les investisseurs européens attendent pour 10h00 GMT le chiffre définitif
pour le mois de décembre de l'inflation dans la zone euro, dont le faible niveau
préoccupe la BCE.
    Les prix à la consommation en Allemagne ont progressé de 0,1% en décembre et
sur un an en données harmonisées (IPCH), selon les chiffres publiés vendredi par
l'Office fédéral des statistiques, qui confirment ceux annoncés en première
estimation. 
    Aux valeurs à Paris, Carrefour prend plus de 2% dans les premiers
échanges, la plus forte hausse du CAC 40, après des résultats bien accueillis.
Le distributeur a accéléré la cadence au quatrième trimestre et fait nettement
mieux qu'attendu grâce à une nouvelle amélioration de ses performances en
France, malgré un contexte difficile, ainsi qu'à une forte progression de ses
ventes au Brésil, son deuxième marché. 
    Toujours dans la distribution, Casino abandonnait 3,59% après
avoir revisé en baisse sa prévision d'Ebit 2014. 
        
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
 

 (Bertrand Boucey et Patrick Vignal pour le service français)