** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 16 janvier 2015 07h56
 

PARIS, 16 janvier (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en baisse vendredi à l'ouverture, ce qui ne devrait pas empêcher Paris
et Francfort de terminer la semaine sur un gain hebdomadaire dans des marchés
volatils.     
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait perdre jusqu'à 0,7% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,5% et
le FTSE à Londres 0,8%. 
    Le CAC et le Dax ont tous deux pris plus de 3% depuis le début de la semaine
tandis que le FTSE est stable.
    La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 1,43%, sous le coup de la
cinquième baisse d'affilée de Wall Street et de la hausse du yen.
    Les Bourses européennes ont fortement progressé jeudi après la décision
inattendue de la Banque nationale suisse (BNS) d'abandonner le cours plancher du
franc suisse face à l'euro.
    Cette initiative a accentué l'affaiblissement de la monnaie européenne, qui
se traite aux alentours de 1,1630 dollar pour un euro, avant la réunion de la
Banque centrale européenne (BCE) susceptible de déboucher le 22 janvier sur un
programme de rachats d'actifs, y compris d'obligations d'Etat, pour soutenir
l'activité et redresser l'inflation dans la zone euro.
    L'euro a chuté jeudi jusqu'à 1,15675 dollar, un niveau qu'il n'avait plus
atteint depuis novembre 2003.
    La décision de la BNS a aussi renforcé l'aversion au risque chez les
investisseurs rendus soucieux par l'état de l'économie mondiale et
l'effondrement des cours des matières premières.
    Les cours du pétrole restent sous la barre des 50 dollars le baril.
    Les valeurs refuges telles que le yen, les bons du Trésor américain et l'or
sont en revanche en hausse.
    
 
  PRINCIPAUX INDICATEURS A L'AGENDA DU VENDREDI 16 JANVIER
PAYS   GMT     INDICATEUR                     PÉRIODE       CONSENSUS  PRÉCÉDENT
DE     07h00   Inflation (définitif)          décembre        ---        +0,0%
               - sur un an                                    ---        +0,2%
               Inflation IPCH                                 ---        +0,1%
               - sur un an                                    ---        +0,1%
FR     07h45   Situation budgétaire           novembre        ---     -84,7 mds
EZ     10h00   Inflation (définitif)          décembre       -0,1%       -0,2%
               - sur un an                                   -0,2%       -0,2%
               - hors énergie/alimentation                   +0,4%       -0,1%
               - sur un an                                   +0,8%       +0,7% 
US     13h30   Prix à la consommation         décembre       -0,4%       -0,3%
               - sur un an                                   +0,7%       +1,3%
               - hors énergie/alimentation                   +0,1%       +0,1%
               - sur un an                                   +1,7%       +1,7%
       14h15   Production industrielle        décembre        0,0%       +1,3%  
               - utilisation des capacités                   80,0%       81,1%
       15h00   Indice de confiance U. Michigan janvier       94,1        93,6
               (préliminaire) 

    VALEURS À SUIVRE
    
    * CARREFOUR, numéro deux mondial de la distribution, a vu sa
croissance organique s'accélérer au quatrième trimestre et dépasser les attentes
des analystes, grâce à une nouvelle amélioration de ses performances en France,
malgré un contexte difficile, ainsi qu'au Brésil. 
    
    * CASINO a légèrement accéléré la cadence au quatrième trimestre
grâce à une meilleure performance en France malgré la guerre des prix qui sévit
dans l'Hexagone et une consommation en berne, tandis que sa dynamique est restée
robuste au Brésil. 
    
    * ROCHE. Le laboratoire pharmaceutique suisse a annoncé vendredi
qu'il allait acheter la société française Trophos pour avoir accès à
l'olesoxime, un traitement expérimental contre l'atrophie musculaire spinale.
 
    
    * LES CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES ALLEMANDS  VOWG_p.DE>.
La président du directoire de Volkswagen, Martin Winterkorn, a déclaré que
l'incertitude liée aux risques géopolitiques n'avait jamais été aussi grande,
rendant quasiment impossible les projections en termes d'activité. Daimler
envisage pour sa part d'investir environ 2,8 milliards d'euros d'ici 2020 dans
ses sites d'assemblage de poids lourds en Allemagne.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)