Bruxelles pourrait être flexible envers Rome et Paris-Katainen

jeudi 15 janvier 2015 12h42
 

ROME, 15 janvier (Reuters) - Bruxelles pourrait interpréter avec flexibilité les règles budgétaires communautaires lorsqu'elle rendra au mois de mars son verdict sur certains budgets nationaux dont ceux de la France et de l'Italie, a déclaré jeudi Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne.

"Je peux imaginer que l'Italie pourrait bénéficier de flexibilité, comme d'autres pays", a déclaré Jyrki Katainen lors d'un intervention au Parlement italien.

Il n'a pas précisé ce qu'il entendait par flexibilité mais des signaux récents venus de Bruxelles laissent entendre que l'exécutif européen s'efforcera d'éviter une confrontation directe avec la France et l'Italie.

La Commission européenne a reporté à mars son jugement sur les projets de budget pour 2015 présentés par plusieurs pays de la zone euro.

L'exécutif européen considère que les projets de budget de ces pays (France, Italie, Belgique, Espagne, Malte, Autriche et Portugal) risquent d'enfreindre les règles de l'UE en matière de maîtrise des finances publiques. Il dit toutefois avoir besoin de données supplémentaires avant de prononcer un jugement définitif.

Mardi, la Commission a déclaré que les investissements publics et les réformes structurelles pourraient offrir une certaine marge de manoeuvre aux pays membres qui enfreignent les règles budgétaires. (Giuseppe Fonte; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)