"L'islam est compatible avec la démocratie", plaide Hollande

jeudi 15 janvier 2015 12h00
 

* Les musulmans, premières victimes du fanatisme, dit le président

* Ceux de France doivent "respecter la République"

par Elizabeth Pineau

PARIS, 15 janvier (Reuters) - François Hollande a affirmé jeudi que l'islam était "compatible avec la démocratie" et souligné que les musulmans étaient les premières victimes du fanatisme dans le monde, tout en invitant ceux vivant en France à "respecter la République".

Une semaine après la série d'attentats qui a fait 17 victimes en France, actes revendiqués par Al Qaïda au Yémen et dont les auteurs se réclamaient de l'islam, le président français a mis en garde contre "les amalgames et les confusions".

"Ce sont les musulmans qui sont les premières victimes du fanatisme, du fondamentalisme et de l'intolérance", a-t-il déclaré à l'Institut du monde arabe (Ima) à Paris, évoquant notamment le conflit syrien.

"Nous devons aussi rappeler (...) que l'islam est compatible avec la démocratie et que nous devons refuser les amalgames et les confusions", a ajouté le président, à l'ouverture d'un forum baptisé "Renouveaux du monde arabe."

"Les Français de confession musulmane ont les mêmes droits, les mêmes devoirs que tous les citoyens", a poursuivi François Hollande, formant le voeu que les musulmans de France "puissent se savoir unis, protégés, respectés, comme eux-mêmes doivent respecter la République".

  Suite...