Mariano Rajoy vient soutenir Antonis Samaras à Athènes

mercredi 14 janvier 2015 17h06
 

ATHENES, 14 janvier (Reuters) - Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a invité mercredi les Grecs à soutenir la politique d'austérité de leur gouvernement et à se défier des promesses "impossibles" à tenir.

A onze jours des élections législatives anticipées du 25 janvier en Grèce, Mariano Rajoy s'est rendu à Athènes pour soutenir son homologue grec, le conservateur Antonis Samaras, dont le parti, Nouvelle Démocratie, est distancé dans les sondages par la formation de gauche anti-austérité Syriza.

Mariano Rajoy, qui comme Antonis Samaras voit sa politique contestée par une formation de la gauche anti-establishment, le tout nouveau mouvement Podemos, a estimé que les réformes économiques étaient des décisions "difficiles" que les gouvernements n'aimaient généralement pas prendre.

"Mais elles sont nécessaires et essentielles et ont donné des résultats; plus important encore, elles ont jeté des bases solides pour l'avenir", a dit Mariano Rajoy lors d'une conférence de presse conjointe avec Antonis Samaras.

"Je suis ici pour défendre ce type de choix politiques. Par-dessus tout, ce sont des choix qui garantissent l'avenir."

Le dernier sondage en date donne Syriza à 3,5 points devant la Nouvelle Démocratie. Selon cette enquête de l'institut Alco, publiée lundi par le journal To Pontiki, Syriza est crédité de 32,4% d'intentions de vote et la ND de 28,9%, soit à peu près le même écart que dans le précédent sondage de cet institut. (Renee Maltezou; Eric Faye pour le service français)