Valls oppose la laïcité aux dérives de l'islam radical

mardi 13 janvier 2015 18h15
 

* La France est en guerre contre l'islamisme radical, dit Valls

* Renforcement des mesures de sécurité

* Un discours salué aussi par la droite

PARIS, 13 janvier (Reuters) - Manuel Valls a opposé mardi la laïcité française au péril djihadiste en soulignant qu'au-delà d'une riposte sécuritaire, la France devait combattre en son sein les dévoiements d'un Islam "tolérant, universel, et bienveillant".

A l'Assemblée nationale, après une Marseillaise chantée à l'unisson, une première depuis la victoire contre l'Allemagne en 1918, le Premier ministre a prononcé un discours sur les réponses à apporter aux tueries de la semaine dernière, qui ont fait 17 victimes à Paris et dans sa proche banlieue.

Il a souligné que les autorités devaient être "à la hauteur de l'attente, de l'exigence, du message des Français" qui se sont mobilisés par millions le 11 janvier contre "la barbarie".

"Oui, la France est en guerre contre le terrorisme, le djihadisme et l'islamisme radical", a-t-il dit devant un hémicycle qui, à droite comme à gauche, l'a applaudi.

Manuel Valls a insisté sur la persistance de "risques sérieux et très élevés" en France, "ceux liés à d'éventuels complices, ou encore ceux émanant de réseaux, de donneurs d'ordre du terrorisme international, de cyberattaques".

Il s'est engagé à un renforcement "exceptionnel" des mesures de renseignement et de surveillance de la mouvance djihadiste à l'étranger et en France -- réseaux ou "loups solitaires" --, sans précipitation. (voir l'encadré )   Suite...