** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 13 janvier 2015 07h57
 

PARIS, 13 janvier (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en léger repli mardi à l'ouverture, la baisse continue du pétrole
provoquant un nouvel accès d'aversion au risque et ce, malgré des données
chinoises en matière de commerce extérieur supérieures aux attentes.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien,
qui a repris plus de 1% lundi, pourrait perdre jusqu'à 0,2% au cours des
premiers échanges, le Dax à Francfort devrait céder 0,1%, tandis que le
FTSE à Londres, qui n'a pas profité du rebond de la veille, pourrait
reculer de 0,3%. 
    La Bourse de Tokyo, restée fermée lundi pour cause de jour férié, a terminé
sur un repli d'environ 0,5%, plombée par le recul de Wall Street, par la vigueur
du yen et, comme les autres places financières mondiales, par la tendance des
investisseurs à se délester de tout actif jugé risqué.
    Dans ce contexte de fuite vers des valeurs refuge, le rendement des
obligations souveraines américaines à 30 ans est tombé non loin d'un plus bas
historique dans la nuit de lundi à mardi tandis que celui du papier à cinq ans
japonais s'est établi à zéro, un record.
    L'or, le yen et le franc suisse, actifs également très recherchés par temps
d'incertitudes, affichent une légère hausse tandis que l'euro fait du surplace,
les échéances politiques en Grèce et un possible programme d'assouplissement
quantitatif de la Banque centrale européenne (BCE) empêchant tout envol de la
monnaie unique.
    Après sa chute de plus de 5% lundi, le Brent perd encore 2,7%, toujours sous
le coup de la forte révision à la baisse par Goldman Sachs de ses prévisions de
cours pour l'or noir.
    Même si Alcoa, qui donne généralement le coup d'envoi officieux de la
saison des résultats, a fait état de performances trimestrielles supérieures aux
attentes, la chute du pétrole est un élément d'inquiétude supplémentaire pour
les chiffres des entreprises américaines, au premier chef celles actives dans le
secteur énergétique.
    La veille, Wall Street avait également reculé sous le poids de la chute du
pétrole.
    "A ce stade, les intervenants de marché n'ont retenu que les aspects
négatifs de la baisse des cours du brut, mais l'accent pourrait également être
mis sur les côtés positifs de cette évolution. Les données macro-économiques de
mercredi pourraient par exemple confirmer une accélération de la consommation
des ménages aux Etats-Unis", a estimé Junichi Ishikawa, analyste de marché chez
IG Securities.
    
  PRINCIPAUX INDICATEURS A L'AGENDA DU 13 JANVIER
 PAYS  GMT   INDICATEUR             PÉRIODE      CONSENSUS   PRÉCÉDENT
 GB    09h30 Inflation              décembre       +0,1%       -0,3%
             - sur un an                           +0,7%       +1,0%
 USA   19h00 Budget fédéral         décembre     +$10,0 mds  -$56,8 mds
    
    VALEURS À SUIVRE
    * AIRBUS organise dans la matinée sa conférence de presse annuelle
Toulouse.
    * METRO fait un point sur son activité avant l'ouverture de la
Bourse de Francfort.
    * AUTOMOBILE. Deuxième journée presse au salon de Detroit.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)