LEAD 1-BMW prudent sur ses prévisions de ventes en 2015

lundi 12 janvier 2015 17h12
 

(Actualisé avec déclarations du responsable des ventes de BMW)

DETROIT/FRANCFORT, 12 janvier (Reuters) - Le constructeur allemand BMW s'attend à un ralentissement de la croissance des ventes automobiles en 2015 en raison notamment de la faiblesse de la demande pour les véhicules haut de gamme en Chine fin 2014.

Interrogé au sujet de la demande mondiale à l'occasion du salon automobile de Detroit, Ian Robertson, responsable des ventes au sein du directoire de BMW, a déclaré à la presse: "Nous verrons de la croissance mais elle sera à un chiffre et à un niveau plus faible que ces dernières années."

"Cela sera la même chose pour nous", a-t-il ajouté en réponse à une question sur les ventes du groupe BMW lui-même.

Il a précisé que les ventes du groupe bavarois devraient progresser sur tous ses grands marchés malgré la volatilité observée sur certains d'entre eux.

Au sujet de la Chine, Ian Robertson a déclaré: "Cette année, nous verrons encore de la croissance car nous nous implantons dans de nombreuses villes où il n'y avait pas nécessairement de points de vente mais dans l'ensemble, elle sera plus lente que ces dernières années. Il s'agit davantage d'un marché en voie de normalisation désormais."

"En Europe en général, les ventes devraient poursuivre leur redressement, en particulier sur les marchés d'Europe du Sud qui partent d'un niveau assez bas", a dit Ian Robertson.

"Le marché aux Etats-Unis a connu une année 2014 solide et nous pensons qu'il va continuer de croître", a-t-il ajouté.

Le groupe bavarois avait eu recours à un langage plus agressif l'an dernier. Il visait alors une hausse "importante" du volume de ses ventes en 2014 avant de nuancer cette prévision en novembre pour se contenter d'évoquer une progression "solide".

Une hausse "importante" signifie aux alentours de 10% tandis que l'adjectif "solide" indique un niveau inférieur. (Andreas Cremer et Edward Taylor, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon)