** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

lundi 12 janvier 2015 09h47
 

PARIS, 12 janvier (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluaient
en nette hausse lundi dans les premiers échanges, se reprenant quelque peu après
leur plongeon de vendredi, dans le sillage notamment du compartiment chimique et
ce malgré une nouvelle chute des cours du brut, qui plombe le secteur pétrolier,
l'un des rares à être dans le rouge à ce stade de la session.
    À Paris, le CAC 40 prend 1,1% (+45,84 points) à 4.224,91 points vers
08h40 GMT. À Francfort, le Dax avance de 1,08% et à Londres, le FTSE
 gagne 0,55%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse
de 1,15% et le FTSEurofirst 300 de 0;68%.
    Après avoir évolué en baisse dans la nuit de dimanche à lundi, sous le coup
de l'annonce d'une baisse marquée du salaire horaire moyen aux Etats-Unis, le
dollar repart de l'avant face à un panier de devises internationales,
portant sa hausse depuis le début de l'année à près de 2%.
    Parmi les valeurs refuge, les Bunds allemands évoluent en léger repli, tout
comme le cours de l'or, qui avait marqué la semaine dernière sa première hausse
hebdomadaire en quatre semaines.
    Le Brent de la mer du Nord perd près de 3% et le brut léger américain près
de 2,5% après que Goldman Sachs a drastiquement revu à la baisse ses prévisions
à court terme pour l'or noir, toujours plombé par le décalage entre une offre
abondante et une demande atone. Depuis le début de l'année, le Brent accuse un
repli de quelque 15,5% et le WTI une baisse de 12%.
    Dans ce contexte, l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes
 recule de 0,66%, accusant de loin la plus mauvaise performance
sectorielle.
    A l'autre bout du spectre, le compartiment chimique (+1,39%) tire le
cote vers le haut, après que Citigroup a relevé ses recommandations sur Arkema
 (+4,2%), BASF (+1,45%) et Solvay (+1,36%).
    Le compartiment technologique (+1,15%) est également en vue, avec
notamment une hausse de 2,8% d'ASML International.
    Le secteur pharmaceutique (+0,66%) est marqué par deux annonces de
fusions & acquisitions, celle de Shire rachetant la société
biotechnologique américaine NPS Pharmaceuticals, spécialisée dans les
traitements des maladies rares, pour 5,2 milliards de dollars (4,4 milliards
d'euros) et celle de Roche, déboursant 780 millions de dollars pour une
prise d'une participation majoritaire dans la firme américaine Foundation
Medicine, spécialisée dans l'analyse moléculaire et génomique.
  
    Le titre Shire prend 0,7% et l'action Roche 0,9%.
    "(...) la consolidation en cours dans le secteur signifie qu'il reste digne
d'intérêt aux yeux des investisseurs", a déclaré Terry Torrison, directeur
général chez McLaren Securities.
    Dans le secteur du voyage et du transport aérien, l'action Lufthansa
 se distingue avec un gain de 2,95% après que la compagnie allemande a
dit s'attendre à une baisse de 13% de sa facture de kérosène cette année,
conséquence de la baisse des cours du pétrole. 
    Le titre de la banque italienne Carige perd en revanche près de 5%
après que La Consob, la commission italienne des opérations de Bourse, a demandé
à un tribunal d'annuler les états financiers 2013 de l'établissement, au motif
qu'il les aurait calculés sans respecter les règles comptables appropriées.
 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)