L'Italien Bonomi s'intéresse toujours à Carige-sources

mercredi 7 janvier 2015 19h19
 

MILAN, 7 janvier (Reuters) - L'homme d'affaires italien Andrea Bonomi est intéressé à prendre une "participation significative" dans le capital de Banca Carige, apprend-on de trois sources proches du dossier.

Cette banque de taille moyenne s'apprête à lever jusqu'à 700 millions d'euros via une augmentation de capital.

Carige et son concurrent plus important Monte dei Paschi di Siena sont les deux banques italiennes dont les bilans de santé menés par la Banque centrale européenne (BCE) ont mis au jour un besoin de fonds propres.

Les spéculations sur un investissement d'Andrea Bonomi, qui s'est retiré ce mois-ci de la bataille pour le rachat de Club Méditerranée, ont récemment dopé l'action Carige.

Le titre a repris 16% depuis le début du mois après avoir perdu 70% de sa valeur en 2014.

"Bonomi reste intéressé par Carige", a dit une des sources.

L'homme d'affaires a tenu des négociations l'an dernier en vue du rachat d'une part de Carige à la fondation bancaire qui détenait à l'époque près de la moitié du capital. Mais les discussions ont achoppé sur la question du prix, précise la source.

La fondation Carige, lourdement endettée, détient actuellement 19% du capital de la banque, après avoir réduit sa participation avant un appel au marché de 800 millions d'euros lancé en juin pour renforcer le bilan de la banque.

Au cours de Bourse actuel, la part de la fondation représente environ 120 millions d'euros, l'équivalent de ses dettes.

Bonomi pourrait envisager de racheter une portion de la participation de la fondation puis de souscrire à l'augmentation de capital afin de se constituer une part totale de 20 à 25% dans l'établissement, précise une des sources.

"Cette fois aussi, le problème sera de se mettre d'accord sur un prix", ajoute cette source (Andrea Mandala; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)