BOURSE-Eiffage et Vinci montent, espoir d'accord sur les autoroutes

mercredi 7 janvier 2015 11h14
 

PARIS, 7 janvier (Reuters) - L'action Vinci est en tête des hausses de l'indice CAC 40 et Eiffage en tête du SBF 120 mercredi matin à la Bourse de Paris sur une information du quotidien Les Echos selon laquelle les deux concessionnaires d'autoroutes et l'Etat pourraient conclure un accord à la mi-janvier.

"C'est ça qui fait monter Eiffage et Vinci à la Bourse", dit Eric Lemarié, analyste chez Aurel BGC, qui estime qu'un tel accord permettrait à "tout le monde de sortir du conflit par le haut".

Selon Les Echos, qui ne citent pas de source, les négociations entre l'Etat et les concessionnaires ont bien avancé et un accord en 15 points devraient être conclu d'ici au 15 janvier afin de pouvoir appliquer une hausse des péages différente de celle qui est prévue au 1er février par les contrats de concession actuels.

Les concessionnaires ayant proposé de reporter une partie de la hausse de 2015 sur 2016-2018, "le gouvernement doit décider de la dose de report qu'il souhaite", écrivent Les Echos. En moyenne, sur l'ensemble des réseaux concédés, la hausse applicable au 1er février est de 1,07%, correspondant à 0,57% en vertu des contrats de concession et à 0,5% de compensation de l'augmentation de la redevance domaniale supportée par les concessionnaires.

Le journal ajoute que l'accord global en négociations inclut la mise en oeuvre du plan de relance autoroutier, pas signé par l'Etat depuis le feu vert donné par Bruxelles en octobre, et que le principe du partage des profits entre l'Etat et les sociétés d'autoroutes "est acquis" en cas de dépassement d'une "borne haute". Mais, ajoute-t-il, l'Etat devra accepter une "borne basse".

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès des ministères de l'Economie et du Développement durable, qui pilotent le dossier, ni auprès de l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (ASFA).

Eric Lemarié estime que ce serait un "bon accord". "C'est ce qui peut arriver de mieux", dit-il, citant notamment la mise en oeuvre du plan de relance autoroutier.

Dans l'attente de son éventuelle conclusion, l'analyste explique que l'accord serait "au pire neutre dans la valorisation des concessions".

Il aurait, dit-il, "l'avantage de faire reculer le risque politique qui a pesé sur les cours de Bourse".

A 11h10, Vinci gagne 3,6%, tandis que le CAC 40 gagne 0,57%, et Eiffage fait un bond de 5,19%, plus forte hausse du SBF 120 qui avance pour sa part de 0,59%. (Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)