Lundin Petroleum va réduire ses investissements, le titre recule

mercredi 7 janvier 2015 09h44
 

OSLO, 7 janvier (Reuters) - Lundin Petroleum a annoncé mercredi qu'il allait réduire de 31% ses investissements cette année, la compagnie pétrolière suédoise étant ainsi le dernier acteur en date du secteur à tailler dans ses dépenses en réaction à la chute des cours de l'or noir.

Vers 08h45 GMT, l'action Lundin reculait de 3,53% à 103,80 couronnes, accusant l'une des plus fortes baisses de l'indice Stoxx 600.

Les cours du pétrole, en baisse de 10% en deux séances, poursuivent leur dégringolade avec le Brent de mer du Nord aux alentours de 50 dollars. Depuis son dernier pic de juin, il a plongé de quelque 55%.

Lundin, présent dans le champ géant Johan Sverdrup, situé dans le secteur norvégien de la mer du Nord, a précisé que ses investissements seraient ramenés à 1,45 milliard de dollars (1,22 milliard d'euros) en 2015.

"L'objectif principal de notre budget 2015 est l'achèvement de nos projets en développement (...)", déclare Ashley Heppenstall, directeur général de Lundin, cité dans un communiqué.

Cependant, ce budget n'inclut pas Johan Sverdrup et Lundin devrait le revoir à la hausse une fois soumis le plan de développement du champ, ce qui devrait intervenir en février.

Le coût de Johan Sverdrup, dont Statoil est l'opérateur, est estimé à 120 milliards de couronnes norvégiennes (13 milliards d'euros) mais la part que devra supporter chacune des parties prenantes n'a pas encore été clairement établie.

Le champ, détenu par Statoil, Lundin, Maersk, Det norske et la holding publique norvégienne Petoro, doit entrer en service à la fin 2019 et pourra, à plein régime, produire jusqu'à 650.000 barils équivalent pétrole par jour. (Balasz Koranyi, Benoit Van Overstraeten pour le service français)