Fusion entre deux groupements dans la recharge sans fil

mardi 6 janvier 2015 10h52
 

SAN FRANCISCO, 6 janvier (Reuters) - Deux des trois groupes mondiaux en lice pour établir un standard sur les technologies de recharge sans fil ont conclu un accord en vue d'une fusion, ce qui devrait permettre à terme aux consommateurs de ne plus se soucier du format du câble d'alimentation de leurs appareils.

Les groupements Alliance for Wireless et Power Matters Alliance ont annoncé lundi qu'ils allaient fusionner en une nouvelle entité avec l'objectif d'accélérer l'adoption de la recharge sans fil sur les appareils électroniques destinés au grand public, alors que le marché est actuellement très éclaté avec des normes incompatibles entre elles.

L'Alliance for Wireless Power est soutenu par Intel , Qualcomm et Samsung Electronics.

Power Matters Alliance est soutenu par Procter & Gamble ainsi que Starbucks Corp.

La fusion des deux groupes est un nouveau signe que le secteur s'oriente vers un protocole commun qui pourrait permettre aux fabricants d'intégrer la technologie de recharge sans fil dans davantage de smartphones, de tablettes et d'objets connectés. Les deux groupes s'étaient déjà mis d'accord l'année dernière sur une interopérabilité de leurs normes.

Selon le cabinet d'études IHS, le marché de la recharge sans fil pourrait peser 8,5 milliards de dollars (7,1 milliards d'euros) d'ici 2018.

Le troisième groupement, nommé Wireless Power Consortium et soutenu par des entreprises comme Nokia et Philips, a une position plus établie sur le marché avec quelque 20 millions d'appareils utilisant la norme "Qi". Mais cela équivaut à à peine 2% du milliard de smartphones vendus à travers le monde.

Les trois groupements utilisent la même technologie de recharge sans fil: une bobine à l'intérieur d'un appareil reçoit une énergie électrique à partir d'une bobine émettrice sur la surface du chargeur. (Noel Randewich, Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)