Ryanair salué en Bourse, hausse de 20% du nombre de passagers

lundi 5 janvier 2015 15h21
 

par Padraic Halpin

DUBLIN, 5 janvier (Reuters) - L'action Ryanair a bondi lundi à ses pics historiques après que la compagnie irlandaise a fait état d'une hausse du nombre de passagers pour le deuxième mois consécutif et d'une réduction du nombre de sièges vides comparé à l'an dernier.

Vers 14h20 GMT, le titre Ryanair, en hausse de plus de 50% sur 12 mois, affichait un gain de 2,25% à 10,04 euros, après avoir atteint un plus haut historique de plus de 10,19 euros.

D'après Ryanair, plus de six millions de personnes ont emprunté ses lignes en décembre, soit une augmentation de 20% d'une année sur l'autre. La compagnie à bas prix attribue cette performance notamment à la baisse de ses tarifs et aux améliorations apportées à son service client largement décrié.

Ryanair a précisé que sa stratégie visant à améliorer la satisfaction client a eu davantage d'impact sur ses résultats que la baisse des prix du pétrole.

La hausse du trafic de Ryanair en décembre fait suite à un bond de 22% du trafic de novembre qui a permis au groupe de relever son objectif de résultat pour la deuxième fois en un mois, à contre-courant de la tendance des grandes compagnies comme Lufthansa et Air France-KLM.

L'intermédiaire Davy Stockbrokers, qui voit dans ces chiffres une "performance exceptionnelle", attend une poursuite de l'amélioration du taux de remplissage et un peu plus de 90 millions passagers sur l'ensemble de l'année fiscale à fin mars.

La compagnie irlandaise a ajouté avoir augmenté son taux de remplissage, un indicateur du nombre de sièges vendus exprimé en pourcentage de la capacité, à 88% contre 81% l'année dernière.

Les analystes de Goodbody Stockbrokers s'attendaient à ce que Ryanair doive augmenter sa capacité de 16% pour avoir une telle croissance du trafic. L'augmentation plus faible que prévu du nombre de sièges en vente a été un autre facteur positif.

"L'élément de surprise dans ces chiffres est que la hausse de la capacité n'a été que de 10,4%. Cela est évidemment très positif en termes de baisse des coûts unitaires", a déclaré Mark Simpson de Goodbody Stockbrokers, qui à confirmé son objectif de cours à 11,50 euros, avec une recommandation à l'achat. (Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)