Brésil-Dilma Rousseff promet de réduire les dépenses publiques

jeudi 1 janvier 2015 20h10
 

BRASILIA, 1er janvier (Reuters) - Le gouvernement brésilien va réduire les dépenses publiques afin de permettre la relance de l'économie en faisant en sorte de peser le moins possible sur la population, a déclaré la présidente Dilma Rousseff qui entamait officiellement jeudi un nouveau mandat de quatre ans.

"Nous allons prouver qu'il est possible de procéder à des ajustements économiques sans supprimer des droits et sans trahir les engagements passés", a-t-elle dit devant le Congrès.

"Plus que quiconque, je sais ce dont le Brésil a besoin pour renouer avec la croissance. Les premières mesures à prendre sont une remise à plat des comptes publics, encore plus d'économies, une relance des investissements et des efforts pour une meilleure productivité", a-t-elle ajouté.

En écho au scandale de pots-de-vin concernant Petrobras , le géant pétrolier brésilien, la présidente a annoncé la mise en place de mécanismes destinés à prévenir la corruption dans les entreprises publiques.

Dilma Rousseff, 67 ans, a été réélue fin octobre à la présidence brésilienne après avoir devancé son adversaire de l'opposition Aecio Neves au second tour. Sa formation, le Parti des travailleurs (PT), est au pouvoir depuis 12 ans et a mis en oeuvre des programmes de redistribution sociale qui ont contribué à sortir plus de 40 millions de Brésiliens de la pauvreté. (Alonso Soto et Silvio Cascione; Guy Kerivel pour le service français)