** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la mi-séance en Europe **

mercredi 31 décembre 2014 12h46
 

* Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris 
    * Les valeurs à suivre à Wall Street : 

    PARIS, 31 décembre (Reuters) - Les Bourses européennes ouvertes ce mercredi,
dernier jour de l'année 2014, confirmaient leur légère hausse à mi-séance, dans
des échanges ténus de veille du Nouvel An.
    Les futures sur indices laissent pareillement présager une ouverture en
hausse de Wall Street.
    L'indice parisien CAC 40 gagne 0,62% à 4.271,80 et le FTSE 
londonien 0,23%. L'indice Eurofirst 300 avançait de 0,31% et
l'EuroStoxx 50 de 0,28%.
    "Nous nous apprêtons à tourner la page d'une année boursière très volatile
dans sa seconde partie", a dit Thierry Claudé, gérant conseils chez Barclays
Bourse. 
    "Si les indices européens ont fait du surplace, les marchés américains et
asiatiques rendent une copie positive (...) 2015 s'annonce comme une année
pleine de promesses mais d'embûches également. La rigueur, le suivi et la
capacité à saisir rapidement les opportunités seront les maîtres mots de cette
nouvelle année. La situation en Grèce et les cours du pétrole seront les fils
rouges du mois de janvier".     
    Les places européennes avaient clôturé mardi en nette baisse dans le sillage
des valeurs de l'énergie, plombées par un cours du Brent tombé à un plus
bas de cinq ans et demi. 
    Ces dernières, revenues dans le vert en début de séance, étaient à nouveau
dans le rouge avec une perte de 0,15%. Celui des ressources naturelles,
seul autre indice sectoriel en baisse, cédait 0,25%.
    Ce nouveau fléchissement peut s'expliquer par le fait que le baril de Brent
 a touché un nouveau plus bas depuis mai 2009 sous 56 dollars,
correspondant à une perte de plus de 3%. Le WTI texan pour sa part
lâchait 2% à un peu plus de 53 dollars le baril.  
    Les Bourses de Francfort et de Zurich, fermées mercredi, ont gagné
respectivement 2,7% et 9,5% sur l'ensemble de l'année. Paris terminera à 13h00
GMT et Londres à 12h30 GMT.
    Aux valeurs, Schneider Electric remontait nettement pour
enregistrer le septième gain (+1,01%) le plus élevé de l'indice EuroStoxx 50,
alors que la valeur accusait la veille la perte la plus élevée. C'était Essilor
International qui était en tête des gains dans cet indice (+1,96%).
    Une valeur moyenne se distingue particulièrement: le groupe de BTP
néerlandais Ballast Nedam gagne plus de 25% à Amsterdam après avoir
annoncé qu'il avait été contacté en vue d'une fusion ou OPA éventuelles.
    Sur le marché des changes, le dollar est bien parti pour terminer l'année
2014 sur un gain de 12% face à un panier de monnaies de référence et les
attentes d'un relèvement des taux aux Etats-Unis l'an prochain risquent fort
d'entretenir son mouvement ascendant. 
    Au contraire, la Banque centrale européenne (entre autres) risque elle de se
lancer dans un programme d'assouplissement quantitatif. D'autant que ses
dernières mesures pour relancer l'économie pourraient ne pas suffire, estime son
économiste en chef Peter Praet dans une interview publiée mercredi.
 
    Le dollar est en très léger recul face au panier de référence, à l'euro et
au yen, au terme d'une année qui l'aura vu s'apprécier face à toutes les grandes
devises. 
   
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :   
    
    

 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)