30 décembre 2014 / 23:04 / il y a 3 ans

LEAD 2-Wall Street reflue par rapport à ses records

* Le Dow a perdu 0,31%, le S&P-500 0,49% et le Nasdaq 0,61%

* Le secteur des "utilities" perd plus de 2%

* Les volumes ont été faibles (Actualisé avec changes, pétrole, or, Treasuries)

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK, 30 décembre (Reuters) - Wall Street a fini en baisse mardi dans un contexte de prises de bénéfices à l'approche de la fin de l'année, ce qui a fait perdre aux principaux indices l'élan les ayant récemment portés à une succession de records.

Dans de faibles volumes à la veille de la dernière séance de 2014, le recul a été général, chacun des dix indices sectoriels du Standard & Poor's 500 ayant fini en territoire négatif. Le compartiment des "utilities", le plus performant sur l'ensemble de l'année, a donné le ton de la séance en cédant 2,1%.

Portée par de solides indicateurs économiques et l'engagement de la Réserve fédérale à faire preuve de patience dans sa probable remontée des taux d'intérêt, la Bourse américaine a bénéficié d'une dynamique favorable depuis plusieurs semaines. L'indice S&P-500 a ainsi gagné près de 6% durant les huit séances précédentes et a inscrit lundi son 53e record de clôture de l'année.

La rapidité et l'ampleur de ce mouvement incitent les traders à prendre leurs bénéfices et le retournement de tendance est accentué par une volatilité accrue en raison de la faiblesse des volumes échangés, de nombreux intervenants étant en congés.

Wall Street sera fermée jeudi pour le Nouvel An.

"Ce sont simplement des prises de bénéfice de dernière minute, demain est la dernière séance de l'année", souligne Peter Cardillo, chef économiste chez Rockwell Global Capital à New York.

"Nous avons connu une forte hausse et le marché n'a cessé de monter sans marquer de pause. Il arrive un moment où le marché dit tout simplement 'ok, j'ai besoin de me reposer un peu'."

L'indice Dow Jones a perdu 0,31% (55,16 points) à 17.983,07. Le Standard & Poor's 500 a cédé 0,49% (10,22 points) à 2.080,35 points et le Nasdaq Composite a lâché 0,61% (29,47 points) à 4.777,44 points.

Les volumes ont été faibles, avec environ 4,42 milliards de titres échangés, soit bien moins que la moyenne de 7,06 milliards depuis le début du mois.

ATTRAIT POUR LES VALEURS REFUGES

Ce mouvement de prises de bénéfices affecte aussi le dollar, qui, après avoir atteint un plus haut de près de neuf ans face à un panier de devises de référence, a ensuite effacé une partie de ces gains et a touché un plus bas d'une semaine et demie face au yen, à 118,87 yens.

Le billet vert est en revanche stable face à l'euro, à 1,2155 dollar pour euro. La monnaie européenne est affaiblie par la conviction des investisseurs que la Banque centrale européenne (BCE) décidera prochainement un assouplissement supplémentaire de sa politique monétaire, peut-être dès sa prochaine réunion le 22 janvier.

Conjuguées au retrait des marchés actions observé mardi, les incertitudes sur l'avenir de la Grèce au sein de la zone euro avant les élections législatives du 25 janvier profitent aux valeurs refuges telles que l'or et le marché obligataire américain.

L'or a atteint 1.209,90 dollars l'once en cours de séance, soit une hausse de 2,3%, tandis que la demande pour les Treasuries a contribué à faire baisser le rendement de l'emprunt américain à 10 ans à 2,191%.

Dans un marché volatile, les cours du pétrole ne parviennent pas à redécoller. Le baril de Brent recule de 0,6% à 57,50 dollars après avoir chuté à 56,74 dollars.

Pour Brian LaRose, analyste technique chez United-ICAP, "tant que nous ne verrons pas apparaître une sorte de preuve technique, alors il faudra être sceptique sur le fait qu'on a touché un plus bas" pour les cours du pétrole.

Aux valeurs, l'action de la biotech NeuroDerm a bondi de 150% à 15,45 dollars dans des volumes étoffés en raison d'une étude clinique indiquant que son traitement de la maladie de Parkinson, à dose renforcée, pourrait constituer une formule alternative aux traitements qui nécessitent une intervention chirurgicale.

Dans une moindre mesure, le titre du laboratoire Arrowhead Research a pris 14,43% à 7,57 dollars à la suite d'une information de Seeking Alpha faisant état d'un intérêt de la part de Gilead Sciences.

En revanche, l'action Civeo Corp s'est effondrée de 52,6% à 3,92 dollars avec un nombre de titres échangés jamais vu dans l'histoire de cette société du secteur parapétrolier. Cette entreprise, qui fournit des logements provisoires aux employés des gisements pétroliers, a annoncé lundi soir qu'elle réduisait ses effectifs et que son chiffre d'affaires pourrait chuter d'un tiers en raison de la dégringolade des cours du pétrole, qui amène les compagnies pétrolières à réduire leurs coûts. (Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below