La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mardi (clôture)

mardi 30 décembre 2014 18h02
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 30 décembre (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à
la Bourse de Paris, qui a terminé en net repli, une nouvelle
fois pénalisée par le recul des cours du pétrole et les
inquiétudes nées de la perspective d'élections législatives
anticipées le mois prochain en Grèce.
    L'indice CAC 40, dont toutes les composantes ont
fini en baisse, a reculé de 1,68% à 4.245,54 points:
    
    * Le secteur européen de L'ÉNERGIE (-1,81%) a accusé
la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage des
cours du pétrole, le baril de Brent perdant 0,79% à
57,42 dollars vers 18h alors que les investisseurs s'interrogent
sur une possible surproduction au niveau mondial. (Graphique de
l'évolution de la capitalisation boursière du secteur européen
de l'énergie: bit.ly/122bWqD)
    TOTAL a perdu 2,77% à 42,535 euros et TECHNIP
 1,81% à 49,215 euros. Hors CAC, CGG a
abandonné 3,53% à 4,834 euros.
    En revanche, BOURBON a gagné 0,52% à 19,30 euros
après avoir annoncé la finalisation des cessions de navires avec
ICBC Financial Leasing et Standard Chartered Bank et
un nouveau contrat de vente avec reprise en location coque-nue
par Minsheng Financial Leasing Co. (Le communiqué: bit.ly/1AZJpPF)
    
    * Le nouveau recul des cours du pétrole a toutefois profité
au secteur européen des compagnies aériennes,
qui a gagné 1,4%.
    AIR FRANCE-KLM s'est octroyé 2,79% à 7,781 euros,
le titre du groupe franco-néerlandais surperformant le secteur à
la faveur d'un rebond sur un support technique important, sa
moyenne mobile à 50 jours, à 7,511 euros. 
    
    * Les doutes liés à la perspective d'élections législatives
anticipées en Grèce avec une possible victoire du parti de la
gauche radicale Syriza, en tête dans les intentions de vote et
qui pourrait être une source d'instabilité dans la zone euro,
selon des analystes, pèsent sur les VALEURS CYCLIQUES et/ou plus
exposées aux économies de la région.
    SCHNEIDER ELECTRIC a abandonné 2,83% à 59,65
euros, plus forte baisse du CAC 40, GDF SUEZ 2,83% à
19,385 euros, EDF 2,63% à 22,765 euros, SAINT-GOBAIN
 1,91% à 34,97 euros et UNIBAIL-RODAMCO 1,86%
à 211,30 euros.
    
    * SOITEC (+3,26% à 0,95 euro) a poursuivi son
rebond de la veille (+6,98%) après avoir enregistré plusieurs
plus bas historiques et perdu 59,24% la semaine dernière à la
suite de l'avertissement sur résultats lancé par le groupe, qui
a dû abandonner un projet clef de centrale solaire aux
Etats-Unis. 
    
    * HERMES INTERNATIONAL, qui a comblé en matinée un
"gap" ouvert la veille, s'est octroyé 2,18% à 293,35 euros, la
valeur reprenant sa marche en avant sur fond d'optimisme à
l'égard du modèle d'activité du sellier dont le capital flottant
s'est élargi le 17 décembre avec la distribution des actions
détenues par LVMH (-1,02% à 131,15 euros).

 (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard)