Le trafic de l'aéroport de Dubai affecté par la crise en Russie

mardi 30 décembre 2014 11h11
 

DUBAI, 30 décembre (Reuters) - La croissance du trafic de passagers à l'aéroport international de Dubai, l'un des plus fréquentés du monde, a ralenti en novembre en raison de l'instabilité géopolitique et économique en Russie, a déclaré mardi l'exploitant de l'aéroport des Émirats arabes unis.

Dubai est une destination touristique prisée par les Russes, et certains de ceux-ci choisissent aussi d'y placer une partie de leurs économies. Mais les sanctions occidentales contre Moscou liées à son rôle dans la crise ukrainienne et la chute du rouble semblent avoir freiné ces derniers mois l'ardeur des Russes à se rendre dans cette ville du golfe Persique.

Le trafic passagers lié à la Russie et aux autres pays de la Communauté des Etats indépendants (CEI) a plongé de 18,2% en novembre comparé au même mois de l'an dernier, a précisé Dubai Airports.

En raison de la désaffection des visiteurs russes, le trafic total de passagers à Dubai International a progressé de 4,3% seulement le mois dernier, à 5,57 millions de personnes, après une hausse de 5,7% en octobre.

Sur les 11 premiers mois de l'année, le trafic passagers a grimpé de 5,9% à 63,98 millions. La croissance a été interrompue en début d'année par des travaux de rénovation qui ont temporairement réduit la capacité de l'aéroport.

Le volume de fret a reculé de 8% en novembre à 205.375 tonnes comparé à novembre 2013. Sur 11 mois, il a diminué de 2,7% à 2,16 millions de tonnes, une partie accrue du trafic transitant désormais par l'autre aéroport de Dubai, celui d'Al Maktoum International. (Andrew Torchia, Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand)