Wall Street ouvre presque étale après ses récents records

lundi 29 décembre 2014 15h46
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 29 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a débuté sans grand changement lundi après les records établis par les principaux indices la semaine dernière et en l'absence de nouvelles marquantes, à l'exception de la perspective d'élections législatives anticipées en Grèce.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perdait 17,31 points, soit 0,10%, à 18.036,40. Le Standard & Poor's 500, plus large, reculait de 0,05% à 2.087,78 et le Nasdaq Composite cédait 0,03% à 4.805,33.

Le Dow Jones a progressé pendant sept séances consécutives, signant sa plus longue série depuis mars 2013, tandis que le S&P a pris 5,9% au cours de la même période, ce qui limite son potentiel de hausse dans des marchés volatils en raison du faible volume d'échanges lié aux fêtes de fin d'année.

Les publications d'indicateurs aux Etats-Unis reprendront mardi avec les prix dans l'immobilier et l'indice de confiance du consommateur établi par le Conference Board.

Sur le plan politique, au troisième et dernier tour de scrutin présidentiel organisé au Parlement grec, l'ancien commissaire européen Stavros Dimas a recueilli lundi 168 voix, alors qu'il lui en fallait 180 pour devenir chef de l'Etat.

Dans la foulée, le Premier ministre grec Antonis Samaras a convoqué pour le 25 janvier des législatives anticipées qui pourraient être remportées par le parti anti-austérité Syriza.

Sur le front du pétrole, les cours repartent à la hausse après deux séances de recul, permettant au Brent de mer du Nord (+1,23%) de repasser au-dessus des 60 dollars le baril. Ce rebond profite aux grands groupes pétroliers comme Exxon (+0,26%) ou Chevron (+0,44%).

Manitowoc bondit de 8,7%. L'investisseur activiste Carl Icahn a acquis 7,77% du capital de ce groupe qu'il juge sous-valorisé et a dit vouloir entamer des discussions avec son conseil d'administration en vue d'une scission des activités de grues de celles d'équipements de restauration collective.

Le laboratoire Gilead s'adjuge près de 3% à 96,70 dollars après un relèvement de recommandation de Morgan Stanley de "pondération en ligne" à "surpondérer", avec objectif de cours à 104 dollars. (Ryan Vlastelica; Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand)